Son chat trop gros lui fait perdre 400.000 miles !

En Russie, un passager voulait prendre l’avion avec son chat, mais cela ne s’est pas passé comme prévu, le Mistigri était trop lourd. Il a alors imaginé un incroyable tour de passe-passe avec un autre chat plus léger. Ce qui n’a pas été sans conséquence pour le Russe qui a, du coup,  perdu tous ses « miles ». On vous raconte !

L’histoire est insolite, et plutôt drôle. Mikhaïl Galine voulait tout simplement voyager avec son chat. Mais au moment de l’enregistrement, le matou a rencontré un petit souci, assez embêtant. En effet, avec la compagnie Aeroflot, le poids d’un animal autorisé en cabine est de 8 kilos.

Or, le chat de Mikhaïl Galine indiquait 10 kilos à la pesée. Le jeune homme a donc décidé de le remplacer par un chat plus léger pour la pesée afin de pouvoir voyager avec son animal. Il n’a donc pas embarqué tout de suite et s’est  mis à la recherche d’un « copy cat» du sien, mais en plus léger. Ni vu ni connu, j’tembrouille…

Les 400.000 « miles » de Mikhaïl supprimés !

L’ayant trouvé, il retourne faire l’enregistrement avec « son chat, le double de son chat… et ses propriétaires ». La doublure pèse 7 kilos, c’est donc parfait. Après avoir enregistré son chat de substitution en bagage cabine, il n’avait plus qu’à récupérer le sien auprès des propriétaires de l’autre chat qui l’attendait dans l’aéroport pour récupérer le leur… Vous suivez ?

Fier de son coup pour avoir enfumé la compagnie avec cette doublure féline, il a posté une photo sur son compte Facebook et raconté sur le réseau social comment il avait fait. Et pour le prouver, il a également posté une photo du gros félin confortablement installé à côté de lui dans l’avion, coupe de champagne à la main. Quel con !

La  compagnie s’est vite rendue compte du tour de passe-passe. N’acceptant pas du tout avoir été dupée, elle a pris une décision radicale. Elle a supprimé les 400 000 « miles » de Mikhaïl, ce qui représente plusieurs milliers d’euros de vol.  La prochaine fois, il mettra son chat au régime… ça lui coûtera moins cher…

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY