Smartphone et Savoir-Vivre

On en parle, on en discute, mais rien ne change ou si peu. Cet outil de communication est devenu notre 3ème main. Et il s’intègre toutes générations confondues.

Certaines familles ont l’intelligence d’imposer un « No-smartphone » à table pendant les repas, et c’est un bienfait et bonheur retrouvé de partager ces moments sans consulter je ne sais quoi sur l’appareil qui traduit le moindre envoi en urgence absolue.

Le smartphone n’est plus, à vrai dire, un téléphone, il est devenu LE lien entre son utilisateur et la société en général, lecture réflexe et prioritaire des messages SMS, WhatsApp, Facebook et j’en passe. L’actualité se vit et se commente à la seconde.

Personne ou presque n’y échappe. Même les « récalcitrants » qui refusent l’utilisation d’écran sont contraints de consulter leurs SMS de manière récurrente. Et alors, me direz-vous, l’évolution technologique est à ce prix.

Peut-être, mais prenez le temps d’observer autour de vous les attitudes sociales des gens, des couples, des familles, d’hommes d’affaires à table, des jeunes et moins jeunes… La majorité vivent leurs journées, heures, minutes et secondes les yeux rivés sur l’écran ou à prendre photos ou selfies. Même nos oreilles ont perdu une grande partie de leur utilité première : écouter l’autre.

Quelle différence de s’entendre rire ou s’engueuler en direct au lieu de lire souvent des inepties.

Notre 3ème main restera dans nos mœurs et préparons-nous déjà à recevoir des implants pour augmenter de plus belle nos besoins de communiquer.

Mais au fait, la communication verbale serait-elle en voie de disparition ? Déjà que la bonne orthographe sera bientôt exposée comme relique de civilisation dans les musées, le beau verbal devra défendre ses lettres de noblesse s’il ne veut pas suivre le même chemin.

Bref, retrouvons, au moins pendant les périodes de vacances, une convivialité naturelle, une spontanéité directe et chaleureuse. La tâche sera difficile, car nos jeunes ne l’« entendent » pas avec la même oreille. Mais le jeu en vaut la chandelle.

Nous jouons avec l’amitié, avec le véritable amour familial, avec le véritable relationnel d’affaires, avec nous-mêmes aussi.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY