Singapore Airlines s’enivre

Il faut reconnaître que la plupart des articles sur la compagnie aérienne de Singapour sont toujours élogieux. Cette fois, c’est peut-être un peu moins la fête …

Un vol annulé au départ d’Australie

L’Autorité australienne de la sécurité de l’aviation civile (CASA) avait effectué un test de dépistage aléatoire de drogues et d’alcool sur tous les membres de l’équipage avant le vol. Singapore Airlines a dû annuler son vol entre Melbourne et Wellington le samedi matin (15 septembre).

Le vol SQ247 devait quitter Melbourne samedi à 7h heure locale et arriver à Wellington à 12h20. Certains passagers touchés par l’annulation du vol de SQ ont fait appel aux médias sociaux pour exprimer leurs frustrations, affirmant qu’ils n’étaient pas informés depuis plusieurs heures de la possibilité de prendre d’autres dispositions, telles que la réservation d’un nouveau vol.

Mais que s’est-il passé ?

Un porte-parole de CASA a confirmé qu’il y avait eu un test antidopage positif à Melbourne le week-end dernier. Toutefois, l’autorité a déclaré ne pas commenter les tests spécifiques effectués ou leurs résultats.

En fait, un des pilotes aurait échoué à un test d’alcoolémie…Selon la compagnie aérienne : « Le pilote en question aurait été suspendu de toutes les opérations jusqu’à ce qu’une enquête soit entreprise ».

De nombreux tests sont réalisés

Au cours du dernier exercice financier, CASA a déclaré avoir effectué 12 130 tests de dépistage de drogues et d’alcool sur diverses fonctions des appareils. Huit des tests ont été positifs, dont trois pour l’alcool et cinq pour la drogue. Trois des cinq tests de médicaments qui ont été positifs ont impliqué la codéine, un médicament parfois utilisé pour traiter la toux.

Rare chez Singapore Airlines…

Il est clair que la sanction sera dure pour le pilote concerné si l’enquête est confirmée. La compagnie de Singapour comme la plupart des compagnies aériennes applique le règlement de façon stricte pour la sécurité des passagers.

« Toute personne qui renvoie un résultat positif lors d’un test initial de dépistage de drogues ou d’alcool ne doit pas mener d’activités aéronautiques sensibles à la sécurité tant que les résultats d’un test de confirmation n’ont pas été fournis », a déclaré le porte-parole. L’évènement est assez rare dans la compagnie aérienne. Il est possible que le pilote ait voulu trop faire la fête… Le saurons-nous un jour ?

Boire ou piloter…. Il faut choisir !

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY