Sept jardins dans le Hainaut et le Namurois

Vous n’aurez pas assez d’une journée, évidemment, pour vous balader dans ces sept jardins d’exception, mais faisons comme si…

Lessines

Nous partirons de Lessines et son superbe Hôpital Notre-Dame à la Rose, qu’il faut absolument visiter. Mais le jardin du cloître vaut aussi largement qu’on s’y promène. Il se trouve au centre du beau bâtiment fondé en 1242 par Alix de Rosoit pour aider les nécessiteux de la ville. Le potager se situe à l’emplacement de l’ancien cimetière (que Joseph II supprima en interdisant les inhumations dans les villes). Il est garni d’une serre où l’on cultive une vigne, et un jardin des plantes aromatiques jadis utilisées en pharmacopée. Un escalier mène à un petit jardin d’agrément, comme suspendu au-dessus du potager, et appelé « Jardin du Bon Dieu ».

www.notredamealarose.com

Péruwelz

Le parc de la Naïade est sans doute le plus méconnu et pourtant l’un des plus beaux de Wallonie, il vaut le déplacement jusqu’à la frontière française, où il fait partie du Parc Régional des Plaines de l’Escaut. Il s’agit d’un domaine privé s’étendant sur 1 ha, créé en 1927 par le docteur Bouckaert dans le style Art Déco de l’époque. Les allées vallonnées parcourent une nature qui semble un peu sauvage mais pourtant agencée avec harmonie. Des sources alimentent deux fontaines dans des étangs où une superbe naïade esquisse un pas de danse : c’est l’œuvre de Marie-Josée Aerts. Entre plantes aquatiques et rocailles, on peut aussi admirer des espèces d’arbres rares, tel le ginko biloba ou le tulipier de Virginie.

www.naiade.be

Brugelette

Faut-il encore vraiment présenter la Parc de l’ancienne abbaye de Cambron-Casteau, universellement connu sous le nom de Pairi Daiza ? Car avant d’être un jardin zoologique admiré et dont la compétence est reconnue dans le monde entier, ce haut-lieu du tourisme wallon existait sous le nom de Parc Paradisio, un jardin d’agrément dédié aux oiseaux. Les nombreux visiteurs qui ont choisi la formule de l’abonnement annuel pourraient donc consacrer quelques visites au parc lui-même, ses quelques 100.000 espèces botaniques, ses arbres et arbustes venus des cinq continents afin de reconstituer l’habitat naturel des centaines d’espèces animales.

www.pairidaiza.eu

Thuin

Les deux villes les plus célèbres au monde pour leurs jardins suspendus sont Babylone et Thuin ! La « capitale » de la Thudinie fut érigée par les Celtes il y a sans doute 2500 ans sur un éperon rocheux qui domine la Sambre. Durant des centaines de générations, les occupants ont créé des jardins en terrasse pour en faire des potagers. Des allées pavées y forment un labyrinthe qui relie la Ville Haute à la Ville Basse. Ces potagers ont souvent succédé à des vignes, idéalement orientées plein sud et protégées par la forte pente. Et d’ailleurs la vigne a fait son retour depuis une quinzaine d’année. La promenade, respectueuse, cela va sans dire, est libre et agrémentée de panneaux didactiques qui racontent l’histoire de ces jardins. On ne manquera pas non plus de flâner dans la cité historique et ses remparts.

www.thuin.be

Fosses-la-Ville

Le Lac du Bambois se trouve au sud de Fosses, sur la route qui mène à l’abbaye de Saint-Gérard de Brogne. C’est un plan d’eau situé dans un domaine de 33 ha dans lequel il faut se promener entre jardins aquatiques et potager de plantes médicinales, un jardin japonais et un parcours sensoriel destiné aux enfants, ou encore le jardin poétique évoquant Monet et Félicien Rops. Plusieurs sentiers parcourent le domaine pour mettre en valeur ses richesses botaniques. Le lac possède même sa petite plage de sable.

www.lacdebambois.be

Annevoie

Autre lieu de détente célèbre en Wallonie, les Jardins d’Annevoie sont l’ornement harmonieux du château de même nom. Ils ont été créés dès 1758, en intégrant la rigueur des jardins à la française et ses grandes perspectives, avec l’intimisme et cet aspect sauvageon des jardins anglais, et avec le jeu des fontaines en cascade propres aux beaux domaines italiens. Ces jeux d’eau sont un ravissement, comme l’est d’ailleurs tout le petit pays des environs, de Profondeville à Anhée au long de la Meuse jusqu’à Dinant, ou entre les abbayes de Brogne et de Maredsous, havres de paix.

www.jardins.dannevoie.be

Nafraiture

C’est un peu plus loin dans la province de Namur, et pourtant c’est un lieu d’excursion sympathique, à un jet de pierre de Vresse-sur-Semois : le Jardin des plantes sauvages de Nafraiture, connu aussi sous le nom de sa boutique-tearoom La Chiquetterie. Sur trois-quarts d’hectares sont réunies plus de 1000 plantes, parmi lesquelles certaines raretés. Elles servent à fabriquer des sirops, des élixirs, des produits de beauté : plus écologique et bio que cela, ça n’existe pas. Et puis, la vallée de la Semois est peut-être le plus belle de Wallonie et certainement la plus verte.

www.lachiquetterie.be

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY