Les entreprises allemandes sont évidemment en pole position pour reprendre tout ou partie d’Air Berlin. Mais une surprise peut toujours arriver lors de la prochaine réunion du conseil de surveillance.

Lufthansa voudrait récupérer du court et moyen-courrier

Le patron du groupe Lufthansa, Carsten Spohr, a détaillé son offre. Il souhaiterait récupérer les 38 avions déjà en leasing auprès d’Air Berlin. Il voudrait également obtenir la flotte qui concerne le court et le moyen-courrier.

Mais, il n’est pas intéressé par les A330 destinés au long-courrier. Le groupe allemand reprendrait 3000 employés pour les transférer chez Eurowings. Mais, est-ce suffisant?

D’autres compagnies ont soumis des offres

Hormis Lufthansa, d’autres sociétés ont soumis des offres de reprises. Niki Lauda aimerait sûrement récupérer une petite partie de son ancienne compagnie. L’ancien champion de courses automobiles détiendrait 51% du consortium qu’il a formé avec Condor (compagnie appartenant à Thomas Cook).

Pour rappel, Niki Lauda avait cédé sa compagnie aérienne à Air Berlin en 2011. Cette filiale, qui exploiterait 21 appareils, serait considérée comme un des actifs les plus sains du groupe allemand. Easyjet est également sur les rangs mais ce serait une surprise que la compagnie aérienne puisse être retenue.

Des négociations qui pourraient prendre encore du temps

Il n’est pas certain que les employés d’Air Berlin aient une réponse sur leur avenir ce Lundi. Il y a fort à parier que le Conseil de Surveillance chargée de la liquidation de la compagnie tentera d’améliorer les offres actuelles.

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY