Séisme en Bocusie !

© Paul Bocuse

Le célèbre guide rouge gastronomique a osé l’impensable : délester de sa troisième étoile le mythique restaurant de Paul Bocuse à Collonges-au-Mont-d’Or. Une décision qui a outré de nombreuses personnalités du monde culinaire, très remontés contre le guide Michelin.

Dans le petit milieu très fermé de la gastronomie, l’annonce a fait l’effet d’une bombe. Près de deux ans après la disparition du chef Paul Bocuse, son mythique restaurant de Collonges-au-Mont-d’Or, près de Lyon, s’est vu retirer sa 3e étoile par le Guide Michelin.  

Une première pour l’établissement, qui détenait ses trois macarons depuis 1965 sans discontinuer. « Maintenant, les étoiles du Guide Michelin ne s’héritent pas, elles se méritent », a justifié ce vendredi sur RTL le patron du célèbre et redouté Guide rouge, Gwendal Poullennec. « La qualité de l’établissement demeurait excellente, mais plus au niveau d’un trois étoiles », confiait de son côté la direction du Guide à l’AFP.

Colère et indignations de nombreuses toques étoilées

Une décision inattendue, qui a vite indigné certains observateurs. « C’est dramatique, c’est pathétique », a déclaré le chef Marc Veyrat – qui a également subi la perte d’une étoile l’an dernier – sur Europe 1, tandis que le critique gastronomique Périco Legasse accusait sur RTL le livre rouge d’avoir commis « l’irréparable ».  

Même son de cloche sur les réseaux sociaux, où les internautes évoquaient tour à tour « la honte » que devraient ressentir « les inspecteurs du Guide », et la « perte de crédibilité » de celui-ci.

Avant ce séisme, des chefs très populaires, comme Cyril Lignac ou Yannick Delpech, avaient même récemment renoncé à leurs étoiles, marquant leur volonté de rupture avec ce système de classement.

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY