Sécurité: six mesures potentielles
pour gâcher les vacances

Les mesures de sécurité prises dans les aéroports après les attentats du 11 septembre ne seront sans doute rien à côté de celles qui se préparent pour l’après-Covid. Il faudra vraiment avoir envie de voler dans ces conditions !

Car, dans le meilleur des cas, et comme on va le voir, les passagers devront se présenter cinq heures avant le départ de leur avion… De quoi refroidir les envies de partir en vacances…

  1. Heure d’arrivée : Les voyageurs devront s’enregistrer au moins 4 heures avant le décollage. Ils ne pourront entrer dans l’aéroport qu’après que leurs bagages auront traversé un ‘tunnel de décontamination’. Leur température sera également mesurée.

  2. Carte d’embarquement : Les passagers devront eux-mêmes scanner le code barre qu’ils auront reçu sur leur téléphone pour recevoir leur carte d’embarquement. Le personnel restera en sécurité derrière une vitre en plexiglas. Il pourra aussi désinfecter les sacs qui partent en cabine et y apposer une étiquette.

  3. Contrôle médical : Les voyageurs devront se conformer à un court examen médical. La température, entre autres, sera contrôlée. Certaines compagnies organisent déjà des tests sanguins avant d’autoriser un passager à prendre l’avion.

  4. Bagages : Tous les bagages seront désinfectés lorsqu’ils passeront la sécurité. Seuls les sacs à mains, les sacs à dos et les pochettes d’ordinateurs seront autorisés. Les bagages ‘à main’ devront aller dans la soute. Les compagnies proposeront aussi des sacs ‘sanitaires’ pour y mettre ses affaires personnels.

  5. Attente : Tous les passagers devront attendre près de la porte d’embarquement au moins une heure supplémentaire avant le décollage. Les distances de sécurité devront être respectées à tout moment. Chaque passager recevra une notification sur son téléphone pour l’informer qu’il peut embarquer. Finies donc les longues files devant le guichet d’embarquement.

  6. A bord de l’avion : Les passagers recevront des lingettes pour désinfecter leur siège et leur tablette. Le personnel de nettoyage pourra aussi passer un coup de désinfectant dans l’avion pendant le vol. La distribution de magazines ou d’écrans tactiles appartient au passé : il faudra désormais utiliser ses propres équipements.

[Source: BusinessAM]


A elles seules, ces mesures devraient dissuader la plupart des candidats au voyage… Les vols qui partent tôt le matin, ce qui est le cas de la plupart des charters, imposeront à leurs passagers de passer la nuit à l’aéroport, où rien n’est prévu pour les accueillir. Aussi courts soient-ils, les examens médicaux seront à l’origine de goulots d’étranglement supplémentaires.

Faire le pied de grue pour un vol d’une heure ou deux, il faut avouer que c’est cher payé… Même chose au retour, bien entendu ! Pour peu que le temps ne soit pas de la partie et l’hôtel en-dessous des standards, beaucoup de touristes risquent de rentrer de vacances avec surtout de mauvais souvenirs… Quelle sera la réponse des professionnels ? La question, à ce jour, reste entière. C.B.


 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY