Sécurité dans le tourisme : une cible prioritaire

On ne sait toujours pas si la rencontre prévue, entre le président américain et le dictateur de la Corée du Nord, aura finalement bien lieu à Singapour. Mais le choix de la cité-état est compréhensible ! Le thème des risques et de la sécurité est devenu un enjeu majeur des politiques touristiques, tant privées que publiques.

Singapour est le pays le plus sûr au monde

Si Singapour ne peut plus se targuer d’avoir le passeport le plus puissant du monde. Il vient d’être dépassé par le Japon ! Cependant, le rapport du « World Justice Project » (WJR) récemment publié, Singapour est considéré comme le pays le plus pacifique du monde, tandis que l’Inde, le Bangladesh, les Philippines et le Pakistan se situent dans le bas du classement.

« World Justice Project » : une organisation indépendante

« Le World Justice Project (WJP) est une organisation américaine indépendante et multidisciplinaire dont la mission est de «travailler pour faire progresser la primauté du droit dans le monde».

Le WJP travaille à travers trois programmes – recherche et bourses, l’indice WJP Etat de droit, et l’engagement. WJP cherche à sensibiliser le public à l’importance fondamentale de la primauté du droit, à stimuler les réformes gouvernementales et à développer des programmes pratiques au niveau communautaire ».

Le World Justice Project est devenu un organisme indépendant à but non lucratif en 2009.

Une étude annuelle très suivie

Le rapport mesure la perception des gens sur l’ordre et la sécurité par rapport à la prévalence des crimes communs, y compris l’homicide, l’enlèvement, le cambriolage et le vol, le vol à main armée et l’extorsion, ainsi que la perception générale de la sécurité dans leurs communautés. Il mesure également si les personnes sont effectivement protégées contre les conflits armés et le terrorisme, si les gens recourent à l’intimidation ou à la violence pour régler leurs différents civils ou pour demander réparation au gouvernement, et si les gens sont exempts de violence collective.

En Asie, Singapour est juste devant le Japon

Selon l’enquête, les habitants de Singapour se sentent plus en sécurité et perçoivent le pays comme un pays d’ordre et de paix par rapport aux autres pays de la région.

En Asie, Singapour arrive en tête, suivi par le Japon (8ème rang mondial). La Corée du Sud (22 ème rang mondial) occupe la troisième place en Asie. Bien que la tension avec le Nord ait quelque peu perturbé la paix, les gens dans le pays perçoivent néanmoins leur pays comme exempt d’intimidation et de violence collective, de cas graves ou de crime et de terrorisme local.

La Chine (28 ème ) se classe quatrième en Asie, suivie de la Mongolie, de la Malaisie, du Vietnam et de l'Indonésie respectivement 39e, 41e,
42e et 49e.

Les Philippines reculent fortement dans le classement

Les Sri-Lankais (59 ème ) perçoivent le pays comme vulnérable aux tensions ethniques et à la crise sociale qui s’ensuit. Il est suivi du Myanmar (64 ème ), de la Thaïlande (69 ème ) et du Cambodge (81 ème ).
L’Inde est classée 98 ème mondialement. Il est suivi du Bangladesh (102 ème ) et des Philippines (107 ème ). Le pays tombe de 18 places dans le
classement. Le Pakistan est classé le pays le plus dangereux dans le monde.

Le Danemark à la première place mondiale

L’Europe de l’Ouest et l’Amérique du Nord représentent 8 des 10 premières places du classement mondial, le Danemark restant le pays le mieux classé parmi les 113 pays indexés, suivi de la Norvège. Au niveau régional, les baisses les plus marquées ont été observées dans les droits fondamentaux et la justice pénale, tandis que les améliorations les plus importantes ont été observées dans l’ordre et la sécurité. La Bulgarie a été la moins performante, ayant perdu 2 positions dans le classement mondial à la 55 ème place sur 113 pays dans le monde.

Madagascar recule en termes de sécurité

Le Ghana supplante l’Afrique du Sud et devient le meilleur élève de l’Afrique subsaharienne. Le Burkina Faso et le Kenya ont enregistré la plus forte progression parmi les 18 pays indexés dans la région, avec respectivement 9 et 5 places dans les classements mondiaux.

Madagascar a connu la plus forte baisse de son classement, chutant de huit places. Dans l’ensemble, la région a enregistré les améliorations les plus importantes en matière d’absence de corruption, quatre pays affichant des tendances à la hausse pour ce facteur et aucun ne présentant de tendance à la baisse.

En Amérique Latine, l’Uruguay est bien placé

Dans le classement mondial l’Uruguay se situe au 22 ème rang sur 113 pays, suivi par le Costa Rica et le Chili. Le Suriname a enregistré la plus forte baisse des classements, reculant de 10 places à la 69ème place sur 113 pays indexés dans le monde. Trois pays de la région ont connu des tendances négatives en matière de contraintes liées aux pouvoirs du gouvernement, tandis que trois pays ont présenté des tendances positives en matière de facteurs dans le gouvernement ouvert. Enfin, le Venezuela a de nouveau enregistré le score global le plus faible. On pouvait s’en douter compte tenu des informations alarmantes sur ce pays.

L’Iran grimpe dans le classement

Le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord sont les plus performants parmi les 7 pays répertoriés dans cette région, les Emirats Arabes Unis se classant au 32ème rang du classement général. L’Iran a grimpé de 6 positions à la 80ème place tandis que le Maroc a chuté de 7 positions à 67ème sur 113 pays dans le monde. La Tunisie est au 54 ème rang et progresse de quatre places.

Le classement des 20 premiers pays
1. Danemark
2. Norvège
3. Finlande
4. Suède
5. Pays-Bas
6. Allemagne
7. Nouvelle-Zélande
8. Autriche
9. Canada
10. Australie
11. Royaume-Uni
12. Estonie
13. Singapour
14. Japon
15. Belgique
16. Hong Kong
17. République Tchèque
18. France
19. États Unis
20. Corée du Sud

Vous retrouvez toutes les informations : https://worldjusticeproject.org/

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY