Sarkozy… bon pour Accor

En effet le groupe AccorHotels a annoncé que l’ex président français rejoignait le groupe en tant qu’administrateur indépendant. Une nomination qui sera largement commentée en France alors que la bataille présidentielle fait rage. Mais le vrai sujet est le changement d’actionnariat au sein du groupe hôtelier …

Pas le meilleur moment pour annoncer cette arrivée

Il est très curieux de voir arriver cette annonce, alors que certains candidats aux élections présidentielles sont accusés d’avoir encouragé des emplois fictifs tant à l’Assemblée Nationale qu’au Parlement Européen. Hormis cette question de timing, AccorHotels doit trouver un remplaçant d’un de ses principaux actionnaires.

sarko Colony CapitalLe fonds Colony Capital se retire de chez Accor

Nicolas Sarkozy rejoint le Comité d’Administration du groupe et remplace la personne qui était la représentante du fonds Colony Capital. Nicolas Sarkozy, rejoint donc ce comité en qualité d’administrateur indépendant.

Il va également présider un comité « stratégie internationale » … dont les missions et la composition seront précisées ultérieurement !

Sébastien Bazin doit trouver son nouvel actionnaire de référence

Colony Capital était présent chez Accor depuis au moins 10 ans. Ce fonds faisait équipe avec le fonds Eurazeo pour être l’actionnaire de référence.

sarko sebastien bazin - accor photoUne fois Colony Capital parti, il reste deux investisseurs qui détiennent plus de 20% du capital.

On y retrouve le Qatar, qui a pris 10,4 % et l’opérateur chinois Jin Jiang, numéro cinq mondial, lequel détient une part de 12,6 %, selon les dernières informations.

Nicolas Sarkozy pourrait-il jouer un rôle ?

Nicolas Sarkozy connaît bien les hauts dirigeants du Qatar qui pourrait, peut-être, se renforcer au capital du groupe hôtelier. Mais les chinois, avec Jing Jiang, pourrait être à l’affut. Et si cette nomination de l’ex président français pouvait inciter le Qatar à devenir l’actionnaire de référence. Ce n’est qu’une hypothèse… Certes mais…

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY