© Hervé Ducruet

PETA (People for the Ethical Treatment of Animals) Germany dénonce les conditions dans lesquelles l’île de Santorin a recours aux ânes pour transporter les touristes. Ceci en dépit de l’indignation internationale suite à un témoignage publiée par PETA en 2018, montrant que les animaux étaient privés d’eau et d’ombre, et dont les blessures douloureuses n’étaient pas traitées.

© Hervé Ducruet

Une nouvelle vidéo montre que rien n’a vraiment changé.  L’association de défense des animaux en appel donc aux officiels grecs pour interdire ce type de pratique.

« Santorin se tient à l’écart de la Grèce et de la loi grecque – c’est un endroit totalement barbare où les hommes fouettent et battent ouvertement les ânes et les mulets, les faisant accomplir un travail éreintant, jour après jour », déclare la présidente de PETA Ingrid Newkirk. « Les autorités grecques doivent intensifier et mettre fin à l’utilisation de ces animaux. »

Suite à un appel mondial l’an dernier de PETA Germany et de ses filiales internationales, les officiels grecs ont interdit aux personnes de plus de 100 kg (220 livres) de monter sur ces animaux. En dépit de cela, la nouvelle vidéo réalisée montre que cette limite n’est pas respectée.

Capture d’écran Youtube
Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY