Sale temps pour les TOs: TUI supprime 8.000 emplois

Après Thomas Cook, c’est au tour de TUI d’être confronté à de grosses difficultés. Cette fois, c’est évidemment la crise du Covid-19 qui en est responsable. Au deuxième trimestre, TUI a perdu 736 M€ pour un chiffre d’affaires de 6,7 Mds€ et déjà bénéficié d’un prêt d’urgence garanti par l’État allemand à hauteur de 1,8 Md€. Mais qui doit être remboursé « dans un délai très court »…

Le PDG du groupe TUI, Fritz Joussen, a dès lors annoncé mardi soir la suppression d’environ 8.000 emplois sur les quelque 70.000 que compte le groupe, dont 2.300 en Belgique.

Fritz Joussen (TUI) : « Pour cet été on a besoin de perspectives ...

Cette vaste restructuration se fera dans le cadre de la mise en place de diverses synergies — on parle d’une réduction des coûts de l’ordre de 30 p.c. — et d’un « plan pluriannuel de transformation numérique ». Lisez : le recours croissant à la vente directe sur Internet.

Impact sur le réseau d’agences

Si on n’en connaît pas encore les conséquences pour la filiale belge, l’impact, selon les syndicats, interrogés par notre confrère L’Echo, devrait être plus important sur les réseau d’agences que sur la compagnie aérienne du groupe, qui est aussi très présente sur tous les aéroports régionaux du pays.

tui-siege-hanovre

L’offre devrait par ailleurs s’adapter à la réalité, avec de nouvelles destinations ou une offre plus locale. En attendant, TUI a aussi annoncé ne reprendre aucun vol vers l’étranger avant le 18 juin, au plus tôt, dans l’attente du feu vert des autorités belges, mais aussi celui des pays à destination.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY