Le septième tour-opérateur français (vendu chez nous par BTTours) invitait un panel de journalistes français et belges à visiter Saint-Pétersbourg durant les commémorations du centenaire de la révolution bolchévique début novembre.

Au fait, quelles commémorations ?

En termes de commémorations, tout le monde a été surpris par leur… quasi-absence. D’après les échos que nous avons entendus ‘off the record’ concernant cette mise en sourdine: ‘‘elles ont été refusées par la mairie de Saint-Pétersbourg… et sans-doute de plus haut (entendez par-là, carrément de Poutine)!’’.

Bref, à part une soirée en plein air toute gentille en projections et effets lumineux qui attirait, ceci dit, une foule considérable (!) sur la place de l’ancien palais d’Hiver (Musée de l’Ermitage), rien d’officiel ni d’officieux.

Une ville lumière…

Quoi qu’il en soit, la ville de Saint Pétersbourg brillait de tous ses feux en préparant déjà les fêtes de fin d’année, plus neutres, romantiques et festives.

Nous avons eu l’occasion de visiter de nombreux sites liés à l’Histoire passionnante de ce pays (musée d’état de l’Histoire de la Russie, palais Youssoupov, bateau Croiseur Aurora, palais des tsars à Tsarskoye Selo, appartements communautaires, etc.) sans oublier les soirées festives et animations arrosées de vodka sur les thèmes de la révolution, de l’âme russe, etc. Un pur régal.

Le premier T.O. sur la Russie

Premier tour-opérateur sur la Russie (via sa filiale Pouchkine Tours), Salaün se félicitait de ses performances sur cet immense pays avec des chiffres à faire pâlir tout un chacun, soit plus de 60% en 2016 (10.000 pax sur la Russie !), tandis que 2017 suit cette progression. Il faut dire que l’offre est complète et valable en toute saison, depuis les villes de Moscou et Saint-Pétersbourg en passant par l’Anneau d’Or (Souzdal, Uglitch, Iaroslavl, Vladimir…).

Sans oublier les croisières sur la Volga à bord d’un bateau de luxe, le Rossia, la traversée du pays en transsibérien, les circuits classiques et moins classiques, les villes de la Baltique à la mer Noire, la fameuse croisière routière en autocar de luxe jusqu’à Vladivostok en 51 jours (déjà à sa troisième édition bien que celle-ci n’aura pas lieu en 2018 pour redémarrer en 2019).

Mentionnons que Pouchkine Tours travaille avec Intourist comme réceptif, question de profiter du savoir-faire et du professionnalisme de cette institution officielle (née dans les années trente et modernisée dans les années 80), laquelle a toujours bon pied bon œil.

Ne parlez pas de coupe du monde… 

Petit bémol à venir, la coupe du Monde de football qui aura lieu en juin et juillet 2018 sur laquelle Pouchkine Tours fait l’impasse. Tous les agents de voyages le savent, ce genre d’évènements fait flamber les prix et à moins d’être passionné de ballon rond, il vaut mieux éviter de visiter le pays durant cette période à cause de tous les désagréments qui hélas, seront liés à cet évènement (engorgements dans les aéroports, hôtellerie overbookée, prix qui flambent, bouchons sur place, transports en commun pris d’assaut, etc.).

Michel Salaün : ‘‘Il ne faut pas oublier que la Russie est un pays cher, malgré la descente du Rouble, surtout au niveau des hôtels.’’ Quant au visa (ndlr : à partir de 35 € mais bien plus cher en cas de réalisation par un intermédiaire), il est assez compliqué à remplir et est une belle opportunité pour que les voyageurs passent par la structure Pouchkine.

++++++++++

Il est rare de voir le Président directeur général d’un tour-opérateur aussi important que l’est Salaün Holidays accompagner lui-même un groupe de journalistes durant un voyage de presse, ce qui est toujours le cas avec Michel Salaün et le directeur général, Stéphane Le Pennec, sur la photo.

++++++++++

En France, Salaün tours, ce sont 127 agences de voyages sous ce label et plus de 2600 agences qui vendent les produits de ce T.O. d’origine bretonne (dont 23 en Belgique, via BTTours !). Salaün Tour, c’est également le monde entier, de l’Asie à l’Amérique, de la Roumanie à la Norvège…

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY