Ryanair, « la plus grande compagnie aérienne belge »

La low cost irlandaise a lancé ce mardi son programme estival 2017 en présence de son directeur général Michael O’Leary. Huit nouvelles lignes sont ajoutées dès l’été prochain à Zaventem: Hambourg, Madrid, Malte et Milan Malpensa. Depuis Charleroi, Glasgow, Sofia, Toulouse et Timisoara (Roumanie) seront désormais au programme.

« Nous sommes ravis de lancer en 2017 notre plus grand programme d’été pour Bruxelles, comprenant huit nouveaux services d’été et plus de vols sur six autres lignes, qui offriront 9 millions de clients par an et soutiendront 6.800 emplois dans les aéroports de Bruxelles-Charleroi et Zaventem », s’est réjoui Michael O’Leary à l’agence Belga.

Il y a de quoi. Si les prévisions de low cost s’avèrent exactes, Ryanair dépassera Brussels Airlines qui a transporté quelque 7,5 millions de passagers en 2014, et deviendra « la plus grande compagnie aérienne belge », selon le toujours modeste CEO.

Vers une baisse des prix de 10 à 15 %

Ryanair continuera par ailleurs à connecter Bruxelles aux principaux centres d’affaires que sont Berlin (3 rotations quotidiennes), Dublin et Milan (2 quotidiennes). Outre les nouvelles destinations à venir, Ryanair a mis l’accent lors de la conférence de presse sur les tarifs qui seront « encore plus bas pour l’été 2017 ».

« Nous nous attendons à ce que les tarifs moyens baissent d’environ 10% à 12% dans les six mois jusqu’à mars 2017 », anticipe Michael O’Leary. Avec 79 lignes disponibles sur Charleroi et 17 sur Bruxelles-Zaventem, Ryanair représente près de 4.400 emplois directs et indirects sur le site aéroportuaire de Charleroi et 2.400 à Zaventem. Quelque 5,8 millions de clients Ryanair sont attendus l’an prochain à Charleroi et environ 3,2 millions à Brussels Airport.

Depuis son implantation à Charleroi (1997) et Zaventem (2014), la fréquentation de la compagnie low-cost n’a cessé de croître en Belgique avec pas moins de 55 millions de clients.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY