Ryanair est-elle (encore) indispensable en Europe ?

Le patron de Ryanair, Michael O’Leary, est connu pour ses propos non conventionnels. Il dénonce les prêts énormes accordés aux grandes compagnies nationales, les décisions de certains gouvernements… Il affirme n’avoir reçu aucune aide étatique due à l’après Covid19. Mais que serait l’industrie aéronautique sans Michael O’Leary ?

Ryanair considère le ministre autrichien des transports comme fou !

Dans un communiqué de presse, Ryanair annonce la remise en service de 64 liaisons aériennes depuis Vienne et attaque vivement le gouvernement autrichien. Michael O’Leary parle personnellement « d’un ministre autrichien fou ».

Le patron de la compagnie low-cost n’est manifestement pas d’accord avec le prix de vol minimum de 40 euros prévu par l’Autriche pour protéger le personnel et l’environnement. Dans le même communiqué, O’Leary a annoncé des prix d’attaque à partir de 9,99 €.

Le gouvernement autrichien apporte une aide décisive à Austrian

Austrian Airlines qui fait partie du groupe Lufthansa va recevoir un plan de sauvetage de 600 M€ de l’état autrichien. En complément, le gouvernement autrichien garantira 300 M€ de prêts en plus d’une subvention de 150 M€.

Tout cet argent est assorti de trois objectifs: sauver des emplois, maintenir Vienne comme plaque tournante et des mesures nécessaires en termes de protection du climat. Si on comprend bien les deux premiers objectifs mais si on veut aller jusqu’au bout dans la protection de l’environnement… supprimons le transport aérien… Non ?

Une manne financière jamais vue pour Air France-KLM

L’état français apporte une aide de l’ordre de 9 Mds € à la compagnie nationale. Le premier prendra la forme d’un prêt garanti par l’État pour un montant de 4 Mds €. Ce prêt de 12 mois bénéficiera d’une garantie de 90% de l’État français et comprend deux prolongations possibles d’un an consécutif, selon les souhaits de la direction du groupe Air France-KLM.

Le second est un prêt d’actionnaire, payé par l’État français en raison de sa participation de 14,3% dans le groupe.

Ce prêt est également d’une durée de 12 mois et bénéficie des mêmes conditions d’extension que le premier.

Du côté néerlandais, le gouvernement s’est engagé à fournir à KLM un soutien financier d’un peu plus de 3 Mds €. Les aides publiques au groupe Air France-KLM s’élèveront à environ 12 Mds €.

La grande hypocrisie de l’état français

Pas question d’exiger de gros sacrifices au groupe aérien franco néerlandais ! En échange du sauvetage, Le ministre de l’économie, Le Maire, a déclaré que le gouvernement français fixerait des conditions de rentabilité et des politiques plus respectueuses de l’environnement et moins polluantes.

Fichier:Bureau Palais de l'Élysée.JPG — Wikipédia

En fait, le gouvernement souhaite supprimer les liaisons aériennes quand le train peut effectuer la liaison en moins de 2h30. Pas seulement pour Air France mais pour toutes les compagnies aériennes. Par ailleurs, le groupe devrait supprimer 8.000 emplois !

Le transport aérien est loin d’être le plus grand pollueur

Il existe des quantités d’études sur les industries qui polluent le plus. On cite souvent par exemple l’industrie textile. Vous êtes surpris ? On vous donne ce qui nous a semblé le plus vraisemblable (https://youmatter.world/fr/emissions-co2-par-secteur-monde-france/)

  • Agriculture hors déforestation 15.2% dont : Élevage et déchets de l’élevage 5.4%, Sols agricoles 5.2%, Autres productions agricoles 1.7%, Culture du riz 1.5%, Énergie utilisée en agriculture 1.4%,
  • Bâtiments : 16.5% dont résidentiels 10.2%, commerciaux 6.3%,
  • Transports 14.7%, dont Transport routier 10.5%, Trafic aérien 1.7%, Trafic ferroviaire, maritime et autres 2.5%,

Vous aurez compris que l’argument de supprimer le transport aérien sur des trajets courts est fallacieux.

Supprimer les trajets courts vers Paris est une décision stupide

Comme on l’a vu précédemment, la décision prise par le gouvernement français, n’a qu’un objectif politique qui n’aura aucun impact sur les rejets de CO². Pourquoi n’avoir pas imposé à Renault de supprimer les trajets courts des clients automobilistes ?

En fait la suppression de trajets au départ de Bordeaux ou Lyon et autres villes de Province vers Paris aura une vraie conséquence. Les compagnies étrangères vont desservir ces villes de Province sur du moyen et long-courrier. Lufthansa est déjà bien placée pour le proposer.

easyJet Careers | easyJet Careers

Quant aux low-cost, elles ne vont pas se gêner. Le transport régional français ne les intéresse pas. C’est le trafic international au départ de Province qui va être amplifié. Pourquoi aller à Paris pour effectuer un Bordeaux – Berlin, vous avez EasyJet, un Bordeaux Budapest ou Cologne ou Dublin, vous avez Ryanair …

Est-ce-que Ryanair est indispensable au transport aérien en Europe

Beaucoup critiquent la compagnie irlandaise pour notamment ses pratiques sociales. Mais au-delà de ce problème, il s’agit de la première compagnie aérienne en nombre de passagers (148 millions), la première compagnie européenne en nombre d’appareils (475).

Ryanair emploie 17.500 personnes. Il est évident que cette compagnie low-cost est une vraie réussite. Elle est indispensable aux consommateurs car la compagnie propose des prix attractifs obligeant les autres compagnies aériennes à faire des efforts. Si nous n’avions pas ce compétiteur, beaucoup de passagers seraient incapables de s’offrir un voyage intra-européen.

Pour ne pas être trop partisan dans cet article, vous trouverez une classification de Ryanair dans plusieurs domaines et ce n’est pas toujours parfait : https://moralscore.org/companies/ryanair/

En attendant, Ryanair est bien utile, et ce n’est pas l’aéroport de Charleroi qui nous contredira !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY