Ryanair change de stratégie

Depuis plusieurs mois, Ryanair, par la voix de son truculent CEO Michael O’Leary, avait annoncé étudier la possibilité de fonctionner en tant que «feeder» pour d’autres compagnies aériennes ou tout simplement pour elle-même. C’est à présent la concrétisation de ses réflexions qui se produit avec un mélange entre les modèles d’affaires low-cost et traditionnel.

Aussi, dès la fin de ce mois, des vols seront proposés en correspondance à Rome Fiumicino, qui fonctionnera en tant qu’aéroport test. Les clients pourront réserver l’entier de leur itinéraire en une fois et les bagages seront acheminés jusqu’à destination. Dès le mois de septembre, d’autres compagnies pourront être choisies en correspondance (on parle ici de Norwegian Air Shuttle et Aer Lingus, mais aussi «d’autres partenaires potentiels»).

Autre développement, la vente des billets pour ces autres compagnies se fera également via son propre site web – ce sera le cas pour Norwegian Air (via Londres-Gawick) et Aer Lingus (via Dublin). La compagnie annonce en outre l’arrivée de nouvelles améliorations de son offre avec un enregistrement automatique (dans le cas de plusieurs segments), des modèles de réservation pour un «Express Booking» ou encore quatre nouvelles catégories de réservation (Regular, Family Plus, Plus (actuel Leisure Plus) et Flexi-Plus (actuel Business Plus avec divers services pour les voyages d’affaires et un crédit de 50% pour les annulations).

 mois, Ryanair devrait désormais proposer des vols avec correspondance depuis l’aéroport de Rome Fiumicino, qui jouera le rôle d’aéroport test pour la nouvelle stratégie. Les clients ne devront réserver qu’une fois et leur bagage sera directement acheminé vers la destination finale.

Les voyageurs pourront également choisir une correspondance avec une autre compagnie (Norwegian Air Shuttle et Aer Lingus) à partir de septembre.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY