Restructuration dans le ciel sud-coréen

Lors des réunions du conseil d’administration du 16 novembre dernier, Hanjin KAL (holding de Hanjin Group) et Korean Air ont décidé d’acquérir Asiana Airlines. L’accord entre les deux principales compagnies aériennes coréennes sera une nouvelle dynamique pour restructurer le marché de l’aviation coréenne en proie à une crise sans précédent en raison de la pandémie.

Korean Air envisage d’acquérir Asiana Airlines pour €1,4 milliard (KRW 1,8 billion). Afin de garantir ce montant, Korean Air prévoit d’augmenter son capital de €1,9 milliard (soit KRW 2,5 billions) en émettant de nouvelles actions au début de l’année prochaine.

Une transaction aussi rapide que possible

Selon l’accord avec la Korea Development Bank (Banque publique KDB), Hanjin KAL recevra un investissement de €608 millions (KRW 800 milliards) de la Korea Development Bank: €380 millions d’euros (KRW 500 milliards) en émettant de nouvelles actions à la banque par le biais d’une attribution à un tiers et €228 millions (KRW 300 milliards) par l’émission de titres d’obligations échangeables – pour acquérir les nouvelles actions de Korean Air l’année prochaine. Hanjin KAL prêtera cet argent à Korean Air immédiatement après les avoir reçus de la banque, afin de soutenir les deux compagnies aériennes avant l’augmentation du capital de Korean Air.

Sur ce montant, Korean Air investira €228 millions (KRW 300 milliards) pour acquérir des obligations convertibles perpétuelles d’Asiana Airlines et utilisera €228 millions supplémentaires comme acompte pour le contrat de €1,1 milliard (KRW 1,5 billion) afin d’acquérir les nouvelles actions d’Asiana Airlines. L’investissement initial de Korean Air permettra à Asiana Airlines d’obtenir le financement nécessaire à ses opérations jusqu’à la fin de l’année ainsi que d’améliorer sa situation financière en ajoutant €228 millions d’euros (KRW 300 milliards) d’obligations convertibles perpétuelles à ses immobilisations.

La raison de l’investissement de la Korea Development Bank dans Korean Air via Hanjin KAL est de garantir que Hanjin KAL conserve son statut de société holding de la compagnie aérienne. Hanjin KAL a décidé de recevoir l’investissement de la Korea Development Bank en émettant de nouvelles actions, plutôt que d’emprunter la totalité des €608 millions à la banque, afin de maintenir une structure financière stable. Elle a également choisi la méthode d’attribution à des tiers pour sécuriser le capital rapidement et en toute sécurité.

Restructurations inévitables

Compte tenu de la crise à laquelle l’industrie aérienne est actuellement confrontée, il est inévitable de restructurer l’ensemble du marché, y compris Korean Air, Asiana Airlines, les transporteurs low-cost tels que Jin Air et les industries concernées.

Les actions de la Korea Development Bank seront des actions ordinaires avec droit de vote, et la Korea Development Bank surveillera et s’assurera que Hanjin KAL et Korean Air donnent suite à leurs plans d’acquisition.

La raison principale de la décision de Korean Air d’acquérir Asiana Airlines en ce moment est de stabiliser l’industrie aéronautique coréenne, qui souffre de la pandémie. Étant donné que la situation financière de Korean Air pourrait également être menacée si la situation se prolongeait, il est inévitable de restructurer le marché de l’aviation domestique pour améliorer sa compétitivité et minimiser l’injection de fonds publics.

Korean Air a décidé d’acquérir Asiana Airlines après mûre réflexion et délibération afin de poursuivre sa mission initiale de contribuer à la nation par le développement du transport. À l’issue de sa mission, le transporteur assurera la sécurité de l’emploi des employés des deux compagnies aériennes ainsi que des secteurs concernés et soutiendra le développement de l’industrie aéronautique coréenne.

Entrée dans le Top 10 mondial

Lorsque Korean Air aura finalisé l’acquisition d’Asiana Airlines, la compagnie aérienne devrait être classée parmi les 10 premières compagnies aériennes au monde. En général, les pays de moins de 100 millions d’habitants ont une seule compagnie aérienne régulière nationale.

Cependant, la Corée a deux transporteurs aériens réguliers nationaux, ce qui lui donne un désavantage concurrentiel par rapport à des pays comme l’Allemagne, la France et Singapour avec une seule compagnie aérienne nationale. De fait, cette acquisition facilitera l’extension du réseau mondial Korean Air, de sa flotte d’avions et de ses capacités favorisant la compétitivité nécessaire pour concurrencer les méga compagnies aériennes mondiales.

La fusion des deux compagnies aériennes devrait encore renforcer la compétitivité de l’industrie aéronautique coréenne grâce à des opérations aériennes plus rationalisées et à des coûts réduits.

Plus de créneaux horaires obtenus à l’aéroport international de Séoul-Incheon, véritable hub du transport en Asie, grâce à la consolidation des compagnies aériennes, pourraient entraîner une augmentation des coentreprises avec des compagnies aériennes mondiales et une demande de transfert accrue, ce qui stimulera également la croissance de l’industrie aéronautique nationale.

(CD)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY