Résolution 830d d’IATA et les données passager

La résolution 830d de l’Association internationale du transport aérien (IATA) entrera en vigueur le 1er juin prochain. Celle-ci exige que les agences de voyages fournissent les données de contact (numéro de portable et/ou e-mail) des passagers dans les dossiers de réservation – une pratique qui ne diffère pas vraiment de celle en vigueur lors de la réservation en direct.

Dans sa résolution, IATA spécifie que ces contacts doivent permettre au transporteur d’aviser le passager en cas d’irrégularité des opérations. Il est bien spécifié que ces contacts ne doivent pas être utilisé pour du marketing ou de la vente. Les agences doivent pour leur part obtenir le consentement des clients, dans le respect de la loi sur la protection des données.

Concrètement, l’entrée des informations se fait ainsi:

  • SSR CTCE – E pour E-mail
  • SSR CTCM – M pour numéro de Mobile
  • SSR CTCR – R pour Restricted (signifiant que le passager ne souhaite pas transmettre ses données)

Amadeus 
SRCTCE-PETER.SAMPLE//YAHOO.COM
SR CTCM-41123456789

Sabre 
3SSRCTCELHHK1/PETER.SAMPLE//YAHOO.COM-1.1
3CTCM/49123456789

Galileo 
Si.P1/SSRCTCELHHK1/PETER.SAMPLE//YAHOO.COM
Si.P1/SSRCTCMLHHK1/49123456789

Worldspan 
3SSRCTCMLHHK1/491511234567-1.1
3SSRCTCELHHK1/PETER.SAMPLE//YAHOO.COM-1.1

La procédure est également valable pour les réservations de groupe. Dans ce cas, le contact du chef de groupe, de l’hôtel ou de la hotline du tour-opérateur doit être saisi. Attention: le contact doit être valable en tout temps, y compris en dehors des horaires d’ouverture.

Si un passager ne veut pas donner son contact à la compagnie aérienne, l’agence doit expliquer qu’en cas de problème, il court le risque de ne pas être informé à temps de tout éventuel changement (retard, annulation ou autre).

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY