Reprise du kayaking en baie de Ha Long

Photo ©Hervé Ducruet

Le 1er mai, les services de kayaking ont été rétablis dans huit sites touristiques en baie de Ha Long, a fait savoir le Comité populaire de la province de Quang Ninh (Nord). Ils avaient été interdits il y a un mois suite à l’anarchie régnante chez les loueurs.

Concrètement, les excursions en kayak et en barque en solo ou en duo sont autorisées en journée au village de pêcheurs de Ba Hang, à Hang Luôn (la grotte secrète), à Tùng Sâu, aux villages de pêcheurs de Cua Van et Vung Viêng. Les services de kayaking sont rétablis à la grotte Trinh Nu, à l’île de Công Do et à la grotte Co. Ce qui n’est pas le cas des autres sites touristiques où les services restent suspendus jusqu’à nouvel ordre.

Le Comité populaire de la province de Quang Ninh a également demandé aux prestataires de services de s’inscrire et de renouveler leur licence avec le comité de gestion de la baie de Ha Long d’ici le 15 mai.

Les raisons de ce tour de vis

Le 29 mars dernier, face à une certaine anarchie dans les services de kayaking (prix exagérés, attitude inappropriée de certains rabatteurs…), le Comité populaire de la ville de Ha Long a décidé d’interdire à compter du 1er avril de ce type d’activités dans la baie, ce qui n’a pas manqué de surprendre les touristes et surtout les voyagistes.

Le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a désapprouvé l’entrée en vigueur de ladite décision. Normalement, un acte administratif a besoin en moyenne d’une période de transition de trois à six mois. Le ministère, après avoir reçu plusieurs réclamations de touristes, de voyagistes et d’autres entreprises, a envoyé au Comité populaire provincial de Quang Ninh une demande de rétablissement des services de kayaking dans la baie.

Le ministère a précisé que le Comité populaire municipal devait rédiger un cadre réglementaire concernant ces services et réfléchir à une gestion à long terme. Le bannissement du kayaking ne pourra que porter préjudice au tourisme de la ville. Aussi vaut-il mieux s’orienter vers une régulation plutôt que vers une interdiction, fusse-t-elle temporaire précise le ministère.

(Sources : Le Courrier du Vietnam)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY