Réouverture du Musée Africain de Tervuren le 8 décembre 2018

Enfin une date de réouverture après de nombreux retards. Et en même temps, revoilà la campagne de restitution des objets sacrés du Congo.

Le nouveau Musée est déjà qualifié de magnifique et attirera de nombreux touristes. Mais revoilà les campagnes des ONG qui exigent la restitution des objets sacrés africains vers leurs pays d’origines. Les bonnes consciences sont toutes d’accord sur le principe, mais la Belgique n’a pas attendu que l’on lui fasse la leçon.

D’après Julien Volper, directeur au Musée de Tervuren, déjà entre les années 1976/82, 114 artefacts ont été transférés vers les Musées Nationaux du Zaïre (RDC). En 2009, il en restait 21. CQFD.

Qui dit restitution, dit sécurisation des œuvres ou objets. On en est loin. Aussi jeter la pierre aux Musées Européens est aussi jeter la pierre à l’Histoire en général.

Un seul exemple. Pourrait-on imaginer que le British Museum à Londres, restitue l’ensemble des objets, fresques et garnitures originales de l’Acropole à Athènes, y compris les Cariatides ?

Ou encore que ce même Musée restitue le contenu de l’ensemble des salles de sarcophages et autres à l’Égypte ? J’en doute fort. Les aspects juridiques deviendront un véritable labyrinthe pour les gouvernements concernés.

En attendant, courez visiter les Musées à Bruxelles, Londres ou Paris, pendant qu’ils abritent et protègent encore efficacement ces patrimoines de l’Humanité.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY