Renouveau de la restauration d’hôtel en Belgique

Le quotidien La Dernière Heure consacrait jeudi un article sur la nouvelle restauration en hôtellerie. Un excellent sujet, tant le renouveau est impressionnant

Le Groupe Martin’s n’est pas le seul à avoir tenté l’expérience, mais il fut en tout cas dans les premiers, quand il décida de transformer son restaurant étoilé du prestigieux Château du Lac à Genval, le Trèfle à 4, en un resto bien plus abordable, le Genval les Bains (photo).

Il fut imité par deux « gros porteurs » de l’hôtellerie bruxelloise, qui furent aussi naguère étoilés : l’Alban Chambon de l’hôtel Métropole, devenu Café Métropole, et The Restaurant au The Hotel, là où le Hilton avait un restaurant de prestige.

Revenons au Groupe Martin’s et à son nouveau fleuron, le Martin’s Louvain-la-Neuve. Nous avons déjà eu de nombreuses fois l’occasion de nous rendre au B’Comme, le restaurant de l’hôtel qui ouvre sur une vaste terrasse.

La clientèle est vraiment très variée : depuis les conférenciers ou participants aux spectacles qui se déroulent à l’Agora, juste en face, jusqu’à quelques étudiants, souvent avec leurs parents, en passant par les professeurs de l’Université et pas mal de visiteurs de passage. L’endroit est vraiment agréable, très lumineux, le service est attentionné, et la cuisine délicieuse. On ne demande rien de plus.

Nous avons eu aussi l’occasion, Pagtour vous l’a dit, de visiter le tout nouveau Novotel Wavre : une réussite de design contemporain, sans ostentation, tout en douceur. On vous a dit que le restaurant avait de l’ambition : devenir un lieu de rendez-vous de la clientèle locale, attirée par un vaste parking et (éventuellement) par des bornes de recharge pour Tesla. Il nous reste à aller goûter la cuisine, qui se voudra ambitieuse aussi, ce que nous ferons incessamment.

Nous profitons de l’occasion pour vous dire que nous avions fait une belle coquille dans notre article sur le Novotel Wavre, en vous disait qu’il avait 32 chambres, alors que nous savions fort bien qu’il en a 102 ! Le restaurant s’ouvre aussi sur une vaste terrasse, et nous ne doutons pas qu’elle fera le plein en été.

Il semble que les terrasses soient un vrai plus dans l’offre gastro- et bistronomique actuelle. Prenons un autre exemple à Bruxelles : le restaurant de l’hôtel Manos Premier : un petit havre de verdure et de fraîcheur en pleine ville, que l’on apprécie particulièrement en été.

Une terrasse, pour manger, se doit d’être protégée aussi bien de la circulation automobile que du passage des piétons, tel qu’il existait encore récemment dans la rue des Bouchers. Rien de plus désagréable que la pollution quand vous mangez, ou que le regard des passants dans votre assiette, sans même parler de ceux qui toussent à un mètre de vous, ni des éventuels oiseaux de passage…

Nous espérons que ces quelques terrasses recommandées feront bientôt votre bonheur.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

Aucun commentaire

Laisser une réponse