Remboursement vol billets d’avion : faut-il suivre l’Allemagne ?

Comment procéder au remboursement des billets d’avion des clients sans mettre à mal l’ensemble de l’industrie du transport aérien mondial ? « Les allemands semblent avoir trouvé la solution » indique Jean Pierre Sauvage, le président du BAR (Board of Airlines Representative ) faisant référence à la décision fédérale Outre-Rhin relayée récemment par la BARIG, le Conseil des représentants des compagnies aériennes en Allemagne.

« La solution des bons d’achat profite aux clients, à l’industrie du voyage et au transport aérien » est-il notamment spécifié,  » c’est une solution équitable pour toutes les parties concernées ».

Le Conseil des représentants des compagnies aériennes en Allemagne (BARIG), la représentation commune des intérêts de plus de 100 entreprises allemandes, européennes et compagnies aériennes mondiales, s’est ainsi félicité vendredi dernier de la décision prise par le « Corona-Cabinet » du gouvernement fédéral allemand pour une suspension temporaire de l’obligation de rembourser les vols en raison d’une pandémie.

« L’Allemagne choisit une voie équitable, raisonnable et sûre pour l’avenir pour toutes les parties impliqués« , souligne le secrétaire général de BARIG, Michael Hoppe (photo ci-dessus). « Cette mesure peut contribuer de manière significative à prévenir un effondrement européen de l’aviation et des voyages l’industrie, ce qui semblait inconcevable jusqu’à récemment« .

La crise du Coronavirus constitue une menace sans précédent pour l’ensemble du secteur de l’aviation et des voyages. Les compagnies aériennes sont obligées d’annuler presque totalement leurs vols.

Si les compagnies aériennes remboursaient intégralement les annulations liées à la crise, la plupart d’entre elles seraient rapidement en faillite.

Au lieu de cela, la réglementation préconisée par le gouvernement fédéral allemand pour cette situation exceptionnelle prévoit, dans l’intérêt de tous, que les remboursements directs ne soient effectués que « en cas d’extrêmes difficultés« .

Dans tous les autres cas, les clients reçoivent des bons valables jusqu’au 31 Décembre 2021. Les clients qui n’auront pas utilisé le bon à cette date recevront alors un remboursement.

Michael Hoppe : « Ce règlement profitera aux clients, à l’industrie du voyage et à l’industrie aéronautique. Les répercussions dramatiques de la crise du coronavirus ont des conséquences dramatiques sur l’emploi, la puissance économique, la mobilité, le commerce et le transport de personnes et de marchandises pendant des mois, voire des années« .

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY