Redu s’offre une nouvelle attraction culturelle

Quelques 300 œuvres originales présentées sur 1,000 m2 pour vivre l’art en famille

© MUDIA

Grâce à un mécène bruxellois, la Province du Luxembourg dispose d’une nouvelle attraction culturelle , forte et unique en Belgique quant à son approche artistico-didactique. A découvrir à partir de ce 10 septembre  !

Il y avait déjà sur cette entité l’Euro Space Center (55.000 visiteurs/stagiaires l’an dernier) et le célèbre concept de « Village du Livre » (35ème édition en 2019). Il faudra maintenant y ajouter le MUDIA pour « Musée Didactique d’Art ».

Partager des plaisirs

Ce projet, par son ampleur, est unique en Belgique et, osons le dire pour ce qui est de sa conception ludo-didactique, très peu répandu en Europe.

Pietro Rotari, La coquetterie, 1755 © MUDIA

On doit cette initiative à un couple de mécènes, les Belges Eric et Marie-Thérèse Noulet qui ont décidé, une fois leurs engagements professionnels accomplis, de consacrer le reste de leur vie à l’art et plus précisément au partage des plaisirs que celui-ci peut offrir.

« Nous avons fait mûrir le projet par des dizaines de visites de musées dans le monde entier, et puis nous avons pris trois ans pour le faire éclore au sein d’un ancien presbytère du 19ème siècle localisé au cœur du village de Redu » explique Eric Noulet.

Sans subsides publics

Une initiative 100% privée, sans le moindre subside public, pour faire naître une nouveau site culturel « qui, par les techniques et l’approche très ludique de la démarche, est davantage une nouvelle attraction ciblée vers des publics non avertis et les plus larges possibles » complète le généreux mécène.

© MUDIA

Après avoir transformé et rééquipé le bâtiment des caves au grenier, le MUDIA déploie, sur quelques 1.000 m², pas moins d’une vingtaine de salles sur quatre niveaux pour traverser l’histoire de l’art, sous ses formes les plus diverses, entre le 15ème et le 21ème siècle.

En famille

Grâce à un réseau de prêteurs privés, belges et internationaux, motivés mains surtout très séduits par le projet culturel initié par Eric Noulet, près de 300 œuvres originales ont été rassemblées à Redu parmi lesquelles des artistes de grandes renommées comme Rodin, Véronèse,Giacometti, Klimt, Picasso, René Magritte, Paul Delvaux ou, plus près de nous, Hergé, Franquin ou Philippe Geluck.

« Toutes les techniques les plus innovantes (jeux, tableaux animés, videos, tests intuitifs,…) ont été utilisées pour permettre, en un mot, de vivre l’art en famille » résume Marie-Elizabeth van Rijckevorsel, administrateur au Mudia et très impliquée dans le projet didactique.

Le fleuve des arts

© MUDIA

Au terme du parcours chronologique, le visiteur termine la visite par un petit court métrage intitulé « le fleuve des arts » qui synthétise, en les reliant, les courants artistiques depuis le 15ème et cela, avec des images de synthèse et les techniques de motion design.

Enfin, un café gastronomique et une épicerie fine, appuyé par un concept unique de formule de dégustation, permet de terminer très agréablement la visite. Par beau temps, une terrasse ouvre largement sur les superbes campagnes environnantes…

Renseignements pratiques : www.mudia.be

Ouverture au public dès ce 10 septembre

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY