Redécouvrir la voie romaine Boulogne-Bavay-Tongres-Cologne

Dans son excellente collection « Vestiges », l’Agence Wallonne du Patrimoine vient de publier le 5ème et dernier opus d’une série entièrement consacrée aux anciennes voies romaines qui traversent le territoire wallon.

Agréablement illustré et d’un format qui permet une manipulation aisée, on doit cette série d’ouvrages, de belle tenue scientifique, à Marie-Hélène Corbiau, Dr en Archéologie et Histoire de l’Art, professeur émérite de l’U-Namur.

Le dernier ouvrage qu’elle vient de signer concerne ce que l’on appelle plus communément en Belgique la voie romaine reliant Bavay (Bagacum), ancienne capitale des Nerviens, à Tongres. Mais en réalité, cette voie stratégique, à tous points de vue, connectait la mer du Nord (Boulogne) au Rhin via Cologne.

Soit un peu plus de 410 km de voirie, souvent très rectiligne, en tout cas quand elle traverse le Hainaut, qui marque encore aujourd’hui fortement la topologie et l’onomastique (noms de lieux dits) des paysages traversés.

Construites sous le règne de l’Empereur Auguste, soit il y a près de 2.000 ans, ces chaussées ont véritablement structuré l’espace traversé en créant de petites villes, des lieux de repos pour les voyageurs (armée) et leurs chevaux, sans parler des tumuli qui sont des tertres funéraires de propriétaires riverains soucieux de s’afficher en bordure de la voie romaine.

L’ouvrage de Marie-Hélène Corbiau, grâce à ses nombreuses cartes, plans et photos, permet de suivre assez aisément le tracé de cette célèbre chaussée romaine Bavay-Tongres qui, sur certains de ses segments, change de nom pour s’appeler par exemple « chaussée Brunehaut » dans la région de Binche.

On trouvera enfin dans cet ouvrage de précieuses indications sur les techniques mises en œuvre pour construire l’assise de ces chaussées romaines qui toutes devaient stratégiquement converger vers Rome.

+++++++

Corbiau (Marie-Hélène), « les voies romaines par la Wallonie.La voie Boulogne-Bavay-Tongres-Cologne »

Collection « Vestiges » n°8, Agence Wallonne du Patrimoine, Namur, 2018 (88 pages)

Prix : 5 €

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

Aucun commentaire

Laisser une réponse