RCP et Garantie financière : les dernières informations !

De nombreux patrons d’agences, regardent avec attention ce qui va se passer du côté des assurances. Ils sont loin d’être confiants. Nous vous livrons les dernières informations suite à notre enquête.

Concernant la RC Professionnelle.

Toutes les compagnies d’assurances majorent leurs polices et le marché du tourisme est très impacté. Cette année, les compagnies d’assurances procèdent à de sérieux redressement car la branche des assurances d’entreprises n’est plus assez rentable. Certaines compagnies vont plus loin…

Certains gros acteurs du tourisme ont vu leur assurance RC résiliée

En RC Professionnelle des agents de voyages / TO, il y avait déjà peu d’assureurs qui acceptaient les souscriptions et depuis la fin de l’année, ils se sont quasiment tous retirés mais conservent leur portefeuille existant. La majorité des polices ont été fortement majorées, voire même résiliées pour certains gros acteurs du marché.

Une nouvelle compagnie est entrée sur ce marché

Parallèlement, une nouvelle compagnie d’assurances, connue, a fait son entrée sur le marché et souhaite s’y installer durablement. Seuls très peu de courtiers du tourisme travaillent avec elle.

Il semble que « GO ON Assurances », installée depuis plusieurs années en France, peut vous apporter des conseils. Les courtiers GO ON Assurances et SARRUT Assurances travailleraient avec elle. https://www.goonassurances.com/

Et la Garantie financière ?

Depuis le premier confinement, nous observons un arrêt net sur ce marché. Les assureurs existants ne font plus de cotation pour les nouveaux entrants ou pour les transferts de l’APST.  Cela a un impact fort sur les projets de créations.

Les acteurs sur le marché sont au nombre de 3 (Groupama, Atradius et APST) et surveillent leur portefeuille avec la plus grande attention. Il semble qu’Atradius aurait stoppé temporairement son offre de garantie financière.

Quid de l’APST

Concernant la MAIF, le dernier communiqué semble explicite : « L’APST souhaite suspendre les travaux ». Donc pour le moment aucun accord en vue. Cependant, on peut se poser la question pour 2021. 

D’ici le 31 décembre 2020, l’État doit maintenir l’autorisation à l’APST pour délivrer les garanties financières. Si cette autorisation est maintenue, on peut supposer que le risque financier concernant les défaillances sera alors jugé supportable et assurable par l’APST.

Une défaillance de l’APST n’est pas concevable aujourd’hui

Il semble difficile de croire que le gouvernement n’intervienne pas en cas de défaillance « hypothétique » de l’APST. La question inquiète, bien sûr, les professionnels du tourisme. N’oublions pas qu’ils doivent souvent donner des contre-garanties personnelles lors de la délivrance de cette garantie financière.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY