RCCL licencie 1.250 personnes

Durement touché, comme ses homologues, par la crise du coronavirus qui a mis toute la flotte mondiale de navires de croisière à l’arrêt, le groupe américain Royal Caribbean Cruises Ltd, numéro 2 mondial de la croisière, a décidé de supprimer un quart de ses effectifs aux Etats-Unis, où il emploie 5.000 personnes.

Après les attentats du 11 septembre 2001. RCCL avait licencié 800 personnes et fermé plusieurs bureaux à l’étranger, dont celui de Paris, et fermé ces dernières années ses bureaux commerciaux en Europe continentale. En dehors des USA, ne restent que ses bureaux au Royaume-Uni, en Australie et en Amérique latine.

Le secteur de la croisière n’espérant plus le retour à une activité significative avant l’année prochaine, le groupe pourrait désarmer plus ou moins durablement ses plus vieux navires, en particulier ceux qui sont déjà amortis.

[Source : Mer et Marine]

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY