Ralentissement de la croissance du trafic en septembre

Le trafic mondial de passagers en septembre 2018 a augmenté de 5,5 % par rapport à septembre 2017. Il s’agit toutefois d’un ralentissement de la croissance comparativement à août (6,4 %).

« Cela est probablement attribuable à l’atténuation attendue de la stimulation engendrée par les bas tarifs par suite de l’augmentation des coûts des compagnies aériennes, particulièrement pour le carburant. L’incertitude accrue concernant les politiques commerciales et la montée des mesures protectionnistes pourraient aussi avoir un impact », a déclaré Alexandre de Juniac, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

Selon l’IATA, les impacts des violents ouragans et typhons de septembre ont aussi réduit d’un ou deux dixièmes de point de pourcentage la croissance attendue.

Par ailleurs, en septembre 2018, la capacité a augmenté de 5,8 % et le coefficient d’occupation des sièges a fléchi pour la première fois en huit mois, perdant 0,3 point de pourcentage comparativement à septembre 2017, pour s’établir à 81,4 %.

L’IATA CRITIQUE LE MEXIQUE

Alexandre de Juniac profite de l’occasion pour réitérer son appel aux gouvernements d’investir dans des infrastructures aéroportuaires et d’espace aérien adéquates, capables de répondre à la demande mondiale croissante de connectivité.

« La récente décision d’abandonner la construction d’un nouvel aéroport pourtant bien nécessaire à Mexico est un recul qui aura des répercussions économiques néfastes non seulement pour l’économie du Mexique, mais aussi pour les options de connectivité de toute la région de l’Amérique latine », souligne le DG de l’IATA.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY