Radicalisation: Air France dément

Dans un communiqué de presse, la compagniement « les rumeurs infondées et fausses informations relayées par Le Canard enchaîné ». Dans sa dernière édition de mercredi, le palmipède avait dénoncé des actes de malveillances liés à une radicalisation de certains salariés de la compagnie, ou salariés de sous-traitant.

« La direction de la sûreté de la compagnie travaille pour cela en étroite collaboration avec les différentes autorités aéroportuaires et services de l’État. Aucun acte de malveillance sur un vol commercial Air France n’a jamais été confirmé ni même identifié comme tel. Les faits évoqués par le journal Le Canard enchaîné dans son article du 05 octobre 2016 ne sont pas conformes à la réalité. Il s’agit de rumeurs infondées ou d’événements sortis de leur contexte », a expliqué Air France.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY