Quel nouveau président dans le cockpit de Charleroi Airport ?

A bref délais, Laurent Levêque (photo) ne sera plus le président du conseil d’administration de Charleroi Airport. Certes, il pourra continuer à siéger comme administrateur mais plus comme président puisqu’il vient d’être appelé à de hautes fonctions (chef de cabinet – ndlr) à Namur au sein du cabinet « Santé » de la socialiste liégeoise Christie Morales.

Les deux fonctions sont incompatibles !

Il nous revient que le président sortant s’agite beaucoup dans les couloirs de l’aéroport carolo pour verrouiller la place à un successeur qui, comme il aime à la répéter, ne pourra qu’être d’obédience socialiste.

Deux noms d’administrateurs en place sont déjà avancés : Philippe Suinen de Pont-à-Celles, ex-n°1 de l’AWEX, président actuel des chambres de commerce et d’industrie de Wallonie mais aussi à la tête d’une petite société (baptisée « Suinen » – ndlr) de relations publiques et de prises de participations diverses.

L’autre nom déjà cité aussi est celui de la montoise Anne-Sophie Charle, très proche de Di Rupo et depuis peu haut fonctionnaire à la ville de Mons.

Mais une autre personnalité, tout récemment entrée au conseil de BSCA comme « indépendant » pourrait rafler la mise.

Il s’agit de Thomas Dermine, lui très proche (sorte de mentor) de l’actuel bourgmestre de Charleroi Paul Magnette.

Ce dernier devant sous peu accéder, comme on le sait, à la présidence du PS.

Dermine contre Cloquet ?

Thomas Dermine, presque quarantenaire, est ce qu’on appelle une « grosse tête », formé à la Business Solvay School (ULB) comme ingénieur de gestion mais aussi à …..Harvard (Boston) en politiques publiques.

Thomas Dermine est à la tête d’une équipe (Catch) mise en place pour le gouvernement wallon précédent afin d’assurer -immense challenge !- la reconversion du site industriel de Caterpillar.

Enfin, il reste un autre challenger en la personne de Jean-Jacques Cloquet, un autre indépendant entré au conseil de l’aéroport carolo avec Thomas Dermine  au printemps dernier.

J.J.Cloquet, dont l’expérience et les succès sur la plate-forme carolo sont bien visibles, pourrait, en principe, compter sur l’appui du ministre libéral Jean-Luc Crucq qui vient de rempiler (2ème mandat) à la tête des aéroports wallons.

Un premier test pour mesurer le réel poids de ce ministre libéral hennuyer en terre carolo…

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY