Que pensent les touristes étrangers du manque de liaison entre CDG et Paris ?

La ministre des Transports Elisabeth Borne, a confirmé le report à fin 2025 de la mise en service du CDG Express, une liaison spécifique du RER B devant être mise en place pendant les Jeux Olympiques de Paris. La France affirme être le premier pays touristique au monde. Comment expliquer aux touristes étrangers que le plus grand aéroport français ne dispose pas d’une liaison ferroviaire directe vers Paris ?

L’Aéroport CDG devait être une vitrine pour la France

CDG se traîne toujours dans les classements des meilleurs aéroports au monde. On oubliera celui de « SkyTrax » qui, pour de nombreux professionnels, n’est pas objectif. Il suffit d’aller faire un tour sur www.airlinequality.com et on découvre tous les commentaires des pauvres touristes étrangers qui sont en transit ou arrive dans l’aéroport.

Pour ceux qui arrivent d’un long vol au terminal E goûteront aux joies des files d’attente pour le contrôle des passeports. C’est une pagaille monstre !

Si vous avez déjà pratiqué le terminal CDG2 D, vous aurez observez qu’il n’est éloigné et pas très bien relié aux autres terminaux. Les passagers s’entassent dans un grand hall sur des liaisons pour la plupart européennes.

Malheur à vous si vous souhaitez acheter une petite bouteille d’eau, dans un des terminaux de CDG, cela ne vous coûtera pas moins de 2,50 euros.
Non, et malheureusement, l’aéroport CDG n’est pas une belle vitrine pour la France. Mais on nous promet des améliorations dans les prochaines années.

CDG Express et son retard olympique !

C’est un projet qui est dans les cartons depuis…1998 ! CDG Express avait été déclaré d’utilité publique dix ans plus tard avant d’être attribué en concession au groupe français de BTP Vinci.

L’entrée en service était alors prévue pour 2014. Mais le groupe de BTP avait jeté l’éponge fin 2011 faute de financements pour ce projet qui représentait un investissement de 1,7 à 1,8 milliard d’euros. Ce projet aura subi de nombreuses controverses entre les politiques et les différents gouvernements.

Mais le projet a été relancé et le chantier devait commencer en 2019 pour s’achever lors des Jeux
Olympiques en 2020.

Cependant, les travaux pouvant gêner le trafic du RER B, le CDG Express devrait arriver en 2025 ou 2026.
Malgré le retard, les responsables semblent ignorer les autres enjeux

CDG Express devrait coûter 1,8 Md € et selon Mme Borne, le retard ajoutera «quelques dizaines» de millions d’euros au maximum au coût du projet. Le trajet de 32 km sur le futur CDG Express prendrait 20 minutes et coûtera 24 €, soit plus du double du coût actuel pour se rendre à l’aéroport en train RER. Tout cela pour arriver à la Gare de l’Est !

Le SCARA (Syndicat des Compagnies Aériennes Autonomes), qui regroupe des compagnies aériennes françaises hors groupe Air France), ont de nouveau exprimé leur opposition au projet, dont il dénonce l’absence de concertation et la levée d’un « nouvel impôt prélevé sur les passagers ». Au-delà de la taxe prévue sur les billets d’avion, il faut savoir que d’autres projets vont également desservir l’aéroport CDG…

Pourquoi ne pas remettre en question ce CDG Express ?

Pour les dirigeants politiques qui ont trop longuement discuté sur ce projet auraient peur de perdre en crédibilité s’ils remettaient en question cette ligne. Celle-ci est à l’évidence très coûteuse pour les futurs voyageurs. Une arrivée à la Gare de l’Est semble peu intéressante.
Par ailleurs, si on regarde d’autres projets parallèles, il y a de quoi se poser des questions !

D’autres projets vont voir le jour dès la mise en service du CDG Express

Il ne faut pas oublier le « Grand Paris Express » qui est un projet de réseau de transport public composé de quatre lignes de métro automatique autour de Paris, et de l’extension de deux lignes existantes.

Par exemple, la ligne 17 du métro doit relier le bassin d’emploi de Plaine Commune à l’aéroport Charles-de-Gaulle d’ici 2030.

Il sera possible de rejoindre ce dernier depuis Paris notamment par une correspondance avec la ligne 14 à Saint-Denis Pleyel. Les coûts seront alors bien moindres que le CDG Express.

Dans tous les cas, le voyage vers Paris se fera via la route

A ce jour, au moins 56 % de la desserte de CDG s’effectue par la route (bus, taxi, VTC et voiture). Les passagers qui arrivent souvent avec plusieurs bagages préféreront toujours prendre un taxi ou un VTC.

Pour ceux qui prendront, à deux, CDG Express pourront se payer un taxi pour quasiment le même prix (selon les prix actuels).

Est-il utile de préciser que tous les grands aéroports européens ont des dessertes ferroviaires depuis longtemps : Francfort : 4,50€, Heathrow : 8 à 20€, Madrid : 2,50€, Zurich : 5,60€, Milan Malpensa : 13€ ….

Serge Fabre

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY