Que faut-il retenir du 40 ème salon WTM à Londres ?

Cette année, le World Trade Market fêtait sa 40ème édition marquée par plusieurs événements importants. On a pu y voir quelques professionnels français.

Le WTM traverse quelques problèmes

L’ambiance était bien là, mais les problèmes semblent s’accumuler du côté britannique. Il y a d’abord eu la faillite gigantesque de Thomas Cook. Elle aura pénalisé nombre de professionnels aussi bien en France que dans des destinations comme l’Espagne, la Tunisie, le Maroc…On ne peut éviter la question du Brexit qui fait rire ou pleurer. Tout le monde a envie que cette comédie tragique finisse au plus vite.

Et pendant le salon, on a parlé du rachat d’Air Europa par le groupe IAG. Bref, les sujets de discussions étaient nombreux, en dehors des négociations entre TO et certains réceptifs.

Les chiffres …

Selon les organisateurs, il y aurait eu 5 000 exposants de 182 pays cette année et plus de 51 000 participants. Le WTM est important pour nombre de pays car le marché anglais est le deuxième en Europe derrière le marché allemand.

On aura noté que 3 000 professionnels des médias internationaux sont présents chaque année pour faire le point sur les dernières nouvelles et se tenir au courant des dernières nouvelles de l’industrie.

Les politiques étaient nombreux

Un programme ministériel est organisé chaque année en collaboration avec l’OMT (Organisation mondiale du tourisme) au World Travel Market à Londres. Chaque année, plus de 70 ministres du tourisme assistent à divers évènements.

Par exemple, on a pu voir Marisol Vanegas, la secrétaire du tourisme du Quintana Roo plus connu sous le nom de Riviera Maya. Le Royaume-Uni est le 3 ème marché le plus important pour cette région du Mexique. On a pu entendre, Magaly Toribio, vice-ministre du Tourisme de la République dominicaine, qui a rappelé qu’elle était venue au WTM
pour la première fois, il y a 21 ans. Elle a résumé la situation actuelle avec la réflexion suivante : « Le monde a changé, le tourisme a changé
et la façon dont nous nous commercialisons est totalement différente ».

Le ministre du tourisme de Grèce s’est donné à fond !

Le ministre grec du Tourisme, Harry Theoharis, a tenu au cours des deux derniers jours une série de réunions avec des compagnies aériennes et des groupes de tourisme de premier plan souhaitant renforcer leur présence en Grèce.

Il a rencontré le directeur général du groupe TUI, Markets Airlines, David Burling; avec les cadres supérieurs de « We Love Holidays » (le quatrième plus grand voyagiste britannique) ; avec Johan Lundgren, PDG d’easyJet ; et avec Garry Wilson, PDG d’easyJet Holidays , et Paul Bixby, directeur de la stratégie et du sourcing de Holidays.

La charmante ministre du tourisme d’Egypte avait des nouveautés à annoncer

Rania A. Al-Mashat, ministre du Tourisme d’Egypte, est revenue au World Travel Market. Elle a annoncé de nouveaux développements, notamment l’ouverture du Grand Musée égyptien, de l’aéroport Sphinx qui dessert Gizeh et de nombreux hôtels. Le nombre total de visiteurs en Égypte a augmenté au cours des dernières années pour atteindre 11,4 millions en 2018. Le marché anglais a connu une augmentation de 30 % entre 2017 et 2018. Cela va encore progresser car les restrictions vers la destination de Charm el-Cheikh ont été levées.

Une Altesse Royale pour la Thaïlande au WTM

SAR la Princesse Ubolratana a visité le pavillon de la Thaïlande au WTM. Elle a déclaré : « La Thaïlande est réputée pour ses destinations de plage, mais nous devons mettre en avant le tourisme communautaire dans les provinces de second rang avec divers nouveaux produits pour attirer plus de visiteurs ».

La princesse s’intéresse à l’environnement. La durabilité est devenue une tendance mondiale et la princesse a encouragé tout le monde à utiliser moins de plastique à usage unique et à éliminer correctement les déchets afin de réduire la pollution des océans.

Le ministre du Tourisme et des Sports, Phiphat Ratchakitprakarn, a déclaré de son côté que la Thaïlande comptait accueillir environ 40 millions de visiteurs cette année, ce qui pourrait poser des problèmes à l’avenir.

Le ministre a appelé à mettre davantage l’accent sur la préservation des ressources nationales afin de développer un tourisme durable.En parallèle, Tourism Authority of Thailand (TAT) a réuni 42 opérateurs pour promouvoir le tourisme thaïlandais et la durabilité.

Quelques français au WTM

Mtrip, la filiale de Misterfly, spécialisée dans les applications mobiles ainsi que KOEDIA, spécialisée dans les outils technologiques, étaient présente au WTM. On a pu même voir Philippe Bertholet courir dans le WTM pour son nouveau projet « Relais d’Asie ».

Serge Fabre

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY