Quand une réclamation vise une porte vitrée … on reste médusé !

On reste souvent étonné par les demandes d’indemnisation de certains clients lors d’un séjour à l’étranger. On peut le comprendre pour une prestation non réalisée, un surbooking mais dans le cas que nous présentons, cela dépasse les bornes !

Un enfant se blesse sur une porte vitrée d’un hôtel

La Cour fédérale de justice en Allemagne a pris en compte la demande d’un touriste contre le groupe TUI, pour les blessures subies par le fils de sa partenaire, âgée de 7 ans, lors de ses vacances en Grande Canaries. En juillet 2016, l’enfant était entré en collision avec une porte vitrée dans l’hôtel où il séjournait.

Le touriste demande 7.000 € !

Le touriste avait intenté une action en justice contre TUI pour demander une indemnisation de 7.000 € à titre de dommages et intérêts, un objectif non atteint à ce jour. Les tribunaux locaux avaient classé l’affaire au motif que l’établissement avait mis des autocollants de mise en garde à la porte de l’accident afin d’éviter ce type d’accident.

La cour fédérale admet désormais un possible recours

La Cour Fédérale a maintenant admis un recours contre les décisions des tribunaux locaux, alléguant qu’on aurait dû être vérifié si les avertissements étaient conformes aux normes de construction et de sécurité en Espagne.

Précisément, le plaignant a allégué qu’il y avait deux étiquettes d’avertissement, l’une placée à la hauteur des yeux et l’autre placée au niveau des hanches d’un adulte. Le touriste affirme que ces avertissements ne respecteraient pas les règles de sécurité de la législation espagnole. Il a également réitéré que TUI, en tant qu’organisateur de vacances, est responsable de l’incident en dernier recours.

On va devoir mesurer la taille des avertissements sur les portes vitrées !

La Cour fédérale de justice a conclu que les étiquettes d’avertissement auraient dû être beaucoup plus grandes. L’affaire devra donc être rejugée par une juridiction locale, en tenant compte des normes de sécurité espagnoles.

On espère bien sûr que l’enfant n’ait pas gardé de séquelles sur cet incident. On attend tout de même, avec impatience, le verdict !

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY