Aéroport de Nice-Côte d'Azur

Dans la nuit du 6 novembre dernier, un appareil de la compagnie portugaise TAP s’est élancé sur une piste de l’aéroport de Nice qu’il pensait être celle du décollage…

L’avion, d’une capacité d’une centaine de passagers, devait rejoindre le Portugal, a eu le temps d’atteindre la vitesse de 170 km/h et de parcourir 960 mètres sur une voie de circulation destinée au parcage des avions… et non au décollage, raconte France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Une enquête à venir

Il a été interrompu in extremis, sur ordre de la tour de contrôle. L’avion a pu faire demi-tour puis redécoller sur la bonne voie. La catastrophe a été évité de justesse mais le Bureau d’enquêtes et d’analyses a lancé une enquête après cet incident rarissime.

De son côté, l’aéroport de Nice, qui assure collaborer « activement » à cette enquête dans le but de « toujours améliorer la sécurité de la plateforme » a toutefois précisé, selon Nice Matin, que « la piste et le taxiway qui la longe font l’objet d’un balisage différent, avec un code couleur spécifique, afin d’éviter justement ce genre de méprises ». Et d’ajouter que « ce balisage lumineux fonctionnait parfaitement » au moment de l’incident. 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY