Quand on cherche… on trouve !

Ne prenez surtout pas mal le titre qui n’a rien à voir avec des personnes en recherche d’emploi. Il s’agit d’une trouvaille incroyable de jeunes volontaires avant leur service militaire, lors d’une fouille archéologique effectuée par l’Autorité des antiquités d’Israël.

Des fouilles par des jeunes passionnés

Les jeunes participent régulièrement, pendant les vacances d’été à des fouilles dans le cadre des activités de l’Autorité des Antiquités d’Israël et ce, afin de les rapprocher de leur passé, leur en faire prendre conscience… La semaine dernière, deux de ces adolescents ont soudainement remarqué quelque chose de scintillant dans le sol alors qu’ils travaillaient à l’excavation.

Une explosion de joie… quand on trouve

Selon Oz Cohen, l’un des adolescents, « C’était incroyable. Quand j’ai creusé, j’ai vu ce qui ressemblait à des feuilles très minces. Quand j’ai regardé à nouveau, j’ai vu qu’il s’agissait de pièces d’or. C’était vraiment excitant de trouver un trésor aussi insolite et si ancien ! ».

Des pièces d’or datant de plus de 1.100 ans…

Selon les directeurs des fouilles, Liat Nadav-Ziv et le Dr Elie Haddad de l’Autorité des antiquités d’Israël, le trésor, délibérément enterré dans le sol dans un pot en argile, contenait 425 pièces d’or, dont la plupart datent de la période abbasside.

La personne qui a enterré ce trésor il y a 1 100 ans devait s’attendre à le récupérer, et l’a même sécurisé avec un clou pour qu’il ne bouge pas.(…). Trouver des pièces d’or, certainement en quantité aussi considérable, est extrêmement rare.

On ne les trouve presque jamais dans les fouilles archéologiques, étant donné que l’or a toujours été extrêmement précieux, fondu et réutilisé de génération en génération. Les pièces en or pur qui ne s’oxyde pas à l’air ont été retrouvés en excellent état, comme enterrés la veille.

Leur découverte peut indiquer qu’un commerce international a eu lieu entre les habitants de la région et des contrées plus éloignées. 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY