Quand les croisières reprendront-elles en France?

Mettant en avant le retour d’expérience positif des protocoles sanitaires déployés par les compagnies dans d’autres pays, les professionnels de la croisière appellent le gouvernement français à préparer la réouverture progressive des ports français dès que possible.

Des protocoles inconnus à terre

« Aucun espace accueillant du public à terre ne va si loin dans le contrôle et le suivi sanitaire », souligne-t-on chez MSC Cruises, où l’on applique des protocoles hyper-stricts inconnus à terre.

L’arrêt de toute activité des croisiéristes, au-delà de Marseille, premier port hexagonal pour le tourisme maritime, touche de nombreuses autres villes et régions du pays, du Nord à la Corse en passant par la Normandie, la Bretagne, l’Aquitaine, l’Occitanie et le reste du littoral méditerranéen. Mais aussi toute l’industrie navale qui dépend de la croisière, à commencer par les chantiers. La croisière en France, pèse 5,5 milliard d’euros par an dans l’économie nationale et génère 20.000 emplois directs, dont 6.000 pour la construction navale.

Le moment est venu

Pour Erminio Eschena, président de l’Association internationale des compagnies de croisière (CLIA) pour la France, le moment est venu de préparer la reprise des croisières dans l’Hexagone, comme c’est déjà le cas ailleurs : « L’Italie, l’Allemagne, Malte, les Canaries ont déjà repris, Chypre, la Grèce, la Croatie, Israël se mettent en ordre de bataille pour le faire rapidement, l’Espagne y travaille aussi, et d’autres pays encore. Le retour de l’activité touristique est économiquement crucial pour un pays comme la France et la croisière offre clairement toutes les garanties pour aider à faire revenir des vacanciers internationaux de manière contrôlée et sécurisée ».

Reprise en mai ?

Pouvoir reprendre au mois de mai si les conditions sont réunies est l’échéance que les professionnels de la croisière se fixent et espèrent voir validée par le gouvernement français. Car c’est à ce niveau que l’approche doit évoluer. « Des discussions sont en cours avec les ministères concernés et avancent dans la bonne direction, nous espérons une prise de décision prochaine », confie Erminio Eschena.

Les Français embarquent en Italie…

Pendant ce temps, la fermeture des ports hexagonaux n’empêche en rien des milliers de Français de partir en croisière… au départ d’Italie. Faute de pouvoir embarquer à Marseille, ils sont en effet des centaines à franchir chaque semaine la frontière pour embarquer à Gênes, où les Français représentent en ce moment un tiers des passagers du MSC Grandiosa. Un mouvement qui devrait s’accélérer avec la remise en service prochaine au départ des ports italiens, de nouveaux paquebots de MSC et Costa, qui va proposer des vols depuis Paris pour rejoindre par exemple Civitavecchia (via Rome) et y embarquer.

[Source : Mer et Marine]

>>> Un spectaculaire incendie, dont on ignore encore les causes, s’est déclaré vendredi à bord du Lirica dans le port de Corfou. Aucune victime ne serait à déplorer, le navire étant à ce moment vide de passagers.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY