Quand le masque sanitaire devient œuvre d’art

©Baltha

« Respiro prezioso » (souffle précieux ), tel est le titre de l’exposition temporaire qui vient, fort opportunément, de s’ouvrir à Binche sur le remarquable site du Musée International du Carnaval et du Masque (MICM).

« Nous ne pouvions pas, vu notre spécificité, ne pas saisir cette opportunité » sourit Clémence Mathieu, directrice de cette institution culturelle.

En partant du masque sanitaire, devenu ces derniers mois une sorte d’accessoire vital, un partenariat s’est noué entre le MICM et l’Academia Delle Arti Orafe de Rome.

©Baltha

Masques et bijoux

Une relation qui s’est établie d’autant plus aisément que la précédente directrice du MICM Christel Deliège est aujourd’hui élève de cette académie d’orfèvrerie à Rome !

Sous la direction de Barbara Brocchi, professeur de design du bijou au sein de cette école supérieure transalpine, plusieurs étudiants, dont Christel Deliège, ont créé un « lien artistique » entre le masque et le bijou, « deux éléments majeurs de parures rituelles » rappelle Clémence Mathieu.

©Baltha

Joaillerie contemporaine

La petite exposition temporaire « Respiro prezioso » (jusqu’au 16 août) donne à découvrir deux superbes pièces d’orfèvrerie signées Christel Deliège ainsi qu’une dizaine de dessins d’étonnants projets de masques transformés en véritable objet d’orfèvrerie.

Agrandis, ces projets révèlent toute la finesse de ces dessins de joaillerie contemporaine. Reste à voir si ces « masques- bijoux » de papier deviendront un jour des parures portées pour la plus grande fierté de cette école d’orfèvrerie romaine.

©Baltha

Ticuna prolongé

Notons encore que le MICM, à la faveur de cette exposition, lance un concours international de dessin autour de cette thématique du masque sanitaire… revisité !

Sachez enfin que l’exposition en cours « Ticuna –Peuple d’Amazonie », est prolongée jusqu’au 30 août prochain.

www.museedumasque.be

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY