Qatar Airways : pas la bienvenue pour son vol inaugural à Atlanta

Qatar Airways a inauguré l’un des vols les plus controversés entre Doha et Atlanta. Delta n’a pas souhaité faire de cadeau à son concurrent. En effet, les compagnies aériennes américaines souhaitent que le gouvernement américain revienne sur la politique de « ciel ouvert » avec les compagnies du Golfe compte tenu de leur manque de transparence. En attendant, les passagers du vol inaugural en ont fait les frais…

Un vol inaugural pas très bien accueilli
Le PDG de Qatar Airways joue avec le feu en lançant des axes très contestés. Si le premier vol qui a atterri à Atlanta a bénéficié du canon à eau de bienvenue ; l’Airbus A380 n’a pas bénéficié de porte d’accès direct. Il fallait bien s’attendre à ce que Delta ne fasse aucun effort pour déplacer ses appareils au profit de Qatar.

Les passagers ont dû prendre un escalier pour descendre de l’avion…
L’aéroport avait demandé à Delta si elle pouvait accueillir l’A380 de Qatar. Delta, qui développe ses horaires de vol et les plans des mois à l’avance avait prévu de collaborer pour trouver une solution.

Mais la compagnie aérienne d’Atlanta a dit qu’elle ne pouvait pas trouver une option viable pour déplacer ses avions dans le temps imparti, ajoutant qu’elle aurait dû déplacer plusieurs appareils pour faire de la place à l’énorme A380. Les passagers sont descendus de l’avion et ils ont dû prendre des bus pour arriver au terminal.

Des commentaires provocateurs inutiles de la part de Qatar
Akbar Al Baker, le patron de Qatar Airways avait lancé quelques commentaires provocateurs le mois dernier. Il aurait déclaré vouloir mettre un peu de sel dans les plaies de Delta. Atlanta est la 10ème destination de Qatar sur le marché américain et la troisième nouvelle escale de la compagnie du Qatar. La compagnie a lancé Los Angeles en Janvier, Boston en Avril et elle a doublé ses capacités sur New York avec deux vols quotidiens.

Les compagnies américaines vont souffrir à l’international… comme les autres
Le problème est que les compagnies aériennes américaines peinent à rivaliser avec les grands transporteurs du Moyen-Orient en termes de service. Mais également avec des flottes les plus jeunes.

Les clients ont envie de bénéficier d’un meilleur traitement. D’autres compagnies ont fait les frais de l’arrivée des compagnies du Golfe que ce soit en Europe ou en Asie. Pour le moment le ministère de la Justice des États-Unis semble avoir pris la défense du consommateur, contre les compagnies aériennes américaines.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY