Qatar Airways lorgne sur American Airlines

Qatar Airways est sûrement gênée du blocus actuel notamment de l’Arabie Saoudite et des Émirats Arabes Unis. Mais cela n’empêche nullement la compagnie qatarie de poursuivre son expansion. C’est assez surprenant.

Le Qatar a de puissants alliés

On aurait pu croire que la compagnie aérienne du Qatar ait été plus discrète compte tenu du blocus imposé en particulier par l’Arabie Saoudite et des Emirats Arabes Unis. Mais le petit état a des alliés comme l’Iran qui permet le survol de ses avions ou la Turquie, qui a établi un véritable pont aérien pour le ravitaillement en nourritures. Par ailleurs Qatar Airways vient d’être nommée « meilleure compagnie aérienne au monde » suite au classement Skytrax 2017.

Qatar Airways ne renonce pas à son expansion

Nous le savons la compagnie du Qatar possède une participation de 20% dans IAG (British Airways), dans LATAM (10%). La compagnie devrait racheter 49% de Meridiana et surtout ambitionne de créer ex-nihilo une compagnie aérienne en Inde. Contrairement à Etihad, les investissements de Qatar Airways son plutôt rentables.

Qatar Airways voudrait une participation dans American

La compagnie aérienne aurait l’intention d’acheter une participation de 10% dans le plus grand transporteur au monde. Mais comme l’offre était non sollicitée et elle devait être approuvé au préalable par le conseil d’administration. Cette participation serait acquise via des actions ordinaires sur le marché libre. La loi américaine plafonne les investissements étrangers à 24.9% d’une compagnie aérienne.

b787-b-480x250Une participation qui pourrait être logique

Qatar Airways fait surtout son marché dans les compagnies appartenant à l’alliance Oneworld dont elle fait également partie.

Ce qui permet généralement aux clients de gagner des miles en voyageant sur les compagnies de la même alliance. Cependant le contexte actuel peut poser des problèmes.

American Airlines pas enthousiaste

American a rejoint les transporteurs américains Delta et United pour s’opposer avec véhémence aux grands transporteurs du Golfe. Les compagnies américaines voudraient que l’administration réduise les accords d’Open Sky. American, Delta et United dénoncent les larges subventions de leurs gouvernements respectifs.

DougParkerLe PDG d’American Airlines a envoyé un courrier aux employés

Doug Parker, le PDG, explique le processus à ses employés : « Comme vous le savez sans doute maintenant, American a récemment reçu un avis dans le cadre du « Hart-Scott-Rodino Act » (un processus fédéral régissant les gros achats d’actions de sociétés cotées en bourse) que Qatar Airways a annoncé son désir de faire un investissement dans American Airlines. Notre société est cotée en bourse, ce qui signifie que nos actions sont disponibles pour quiconque souhaitant acheter sur le marché boursier du Nasdaq » …

« Alors que tout le monde peut acheter nos actions sur le marché libre, nous ne sommes pas particulièrement enthousiasmés par le souhait du Qatar. Nous trouvons déroutant cette volonté de cet état compte tenu de notre position publique sur les subventions illégales reçues par les compagnies Qatar Airways, Emirates et Etihad de leurs gouvernements » … « Nous ne serons pas découragés ou dissuadés de notre combat vers les entreprises qui sont illégalement subventionnés par leurs gouvernements. »

Pendant ce temps Warren Buffet se frotte les mains

Le milliardaire américain a investi, il y a quelques mois ; de façon surprenante, dans les compagnies aériennes américaines. En 2013, Warren Buffet indiquait que le transport aérien des États-Unis était un « mouroir pour les investisseurs. ». En Février 2017, il investissait dans quatre compagnies : 2,1 milliards $ dans American, 2,2 milliards $ dans United, 2,4 milliards $ Southwest, et 3 milliards $ dans Delta.

On pourrait croire que l’investissement de Qatar Airways serait purement financier. Mais pouvons-nous en être certain ?

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY