Qantas envisage Londres-Sydney d’ici quatre ans

© Qantas

Pour Alan Joyce, CEO de Qantas, un vol direct de 20h entre Londres et Sydney peut s’envisager raisonnablement d’ici quatre ans. L’objectif est d’en finir avec la contrainte de la distance entre l’Australie et des places financières d’importance comme Londres et New York d’ici 2022.

Cette année, la compagnie australienne a réalisé le premier vol direct entre le Royaume-Uni et l’Australie. Le vol QF 9 s’est posé à Londres le 26 mars après 14’500 kilomètres de vol depuis Perth. Selon TTG, ce vol de 17h devrait  donc bientôt être éclipsé par un vol de 20h au départ de Sydney, située au sud-est du continent.

Le seul obstacle à ces voyages de très longue distance est l’aptitude à maintenir un avion en vol pour une longue période de vol. Alan Joyce a déclaré à Bloomber qu’il était confiant sur le fait d’avoir l’appareil pouvant réaliser cet exploit. La compagnie a en effet lancé le défi à Airbus et Boeing de concevoir un appareil capable de voler sur de telles distances. Nom de code: Projet Sunrise.

Le Londres-Perth est actuellement opéré en Boeing 787, mais pour Alan Joyce, un vol de 20h nécessite un appareil capable d’emporter environ 300 passagers et leurs bagages, avec suffisamment de carburant pour les vents contraires et les urgences. L’Airbus A350 et le Boeing 777X seraient des options.

La route commerciale la plus longue est actuellement le vol Doha-Auckland de Qatar Airways. Celle-ci dépasse de quelques kilomètres le Londres-Perth de Qantas. Mais Singapore Airlines prévoit de relier Singapour à New York en direct, ce qui repousserait la limite de 800 kilomètres.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY