Promotion de Bruxelles : la Flandre exagère

Quel ne fut pas notre étonnement en parcourant le catalogue de bord dans l’avion nous menant de Charleroi à Minsk. Sur plusieurs pages, un article promotionnel nous présente Bruxelles. Ecrits en cyrillique, quelques résumés agrémentent les pages en anglais. Il est le fruit de visit.Flanders, l’organisme de promotion touristique du nord du pays.

Dans un article consacré aux bières belges, une grande photo prise sur la Grand Place nous montre un alignement de ….6 Stella Artois dont l’origine bruxelloise n’est plus à démontrer. Plus loin, attablés à la table d’un bar, nous découvrons 4 touristes occupés à trinquer. A leurs mains : 4 bières bruxelloises incontournables : les célèbres … Tongerlo.

Étonnes de savoir que Louvain et Anvers font désormais partie de la région autonome de Bruxelles, nous continuons notre article consacré à la capitale. Contrairement à une certitude bien encrée, les bières bruxelloises ont disparu et la pression ne se décline plus qu’en Néerlandais.

FullSizeRenderEnfin, nous y apprenons que la mousse au chocolat est une particularité de cette région… flamande au même titre que les carbonnades flamandes (sic).

Prenez un ticket pour les villes avoisinantes

« Venir à Bruxelles, sans aller à Gand, Anvers, Bruges ou Ostende est pêché. Un ticket de train valable toute une journée permet dix visites pour le prix de 77 euros en seconde classe. (…) Une demi-journée à Bruges, une balade en bateau dans les canaux de Gand, écouter le carillon de la cathédrale d’Anvers et boire une bière sur la jetée d’Ostende, n’est-ce pas le bonheur ? »

Ce compte-rendu résume à lui seul le sort que visit.Flanders accorde à la capitale : un tremplin unique pour mettre en avant l’économie touristique du nord du pays.

IMG_4096Un simple clic sur le site en fera hurler plus d’un : www.visitflanders.com/fr/destinations/bruxelles/index.jsp

Face à tant de mauvaise foi, il serait utile de rappeler que Bruxelles n’a jamais été une ville flamande. Entendre parler le néerlandais dans la capitale relève même du miracle.

Il serait aussi utile de demander à la Flandre d’arrêter de raconter n’importe quoi. Ça nous ferait des … vacances.

Des contacts unissent actuellement la Wallonie et Bruxelles à Belavia, la compagnie nationale bélarusse. Deux articles promotionnels viendront bientôt agrémenter le catalogue.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY