Promis, juré … Venise va interdire les navires de croisière !

Le ministre italien des Transports, Danilo Toninelli, a déclaré lors d’une audition parlementaire que les navires de croisière géants pourraient être détournés du centre de Venise, dès le mois de Septembre ! Vous y croyez ?

Les images de deux grands navires ont fait le tour du monde

En Juillet dernier, le « Costa Deliziosa » (2828 passagers) a causé la frayeur lors d’une tempête de grêles sur Venise. Par chance, seulement la proue du navire a touché l’ancre d’un yacht.

Un mois avant, le MSC Opera (2700 passagers) a subi une perte totale d’énergie, alors qu’il traversait Venise via le canal de la Guidecca. Il a heurté le River Countess (134 passagers). Les images impressionnantes de ces deux navires ont fait le tour du monde mais plus de peur que de mal !

Il fallait une réponse d’un ministre

Le ministre italien des transports (un ancien carabinier) a indiqué que l’interdiction s’appliquera à partir de septembre et prévoit l’accostage de navires de croisière dans des terminaux éloignés du centre-ville. Dans ce cadre, les autorités prévoient de rediriger un tiers des croisières pour l’année prochaine.

Des promesses jamais tenues

En 2013, le gouvernement avait interdit aux navires pesant plus de 96 000 tonnes en provenance du canal central de la Giudecca, mais la législation a par la suite été annulée. En 2017, il a été annoncé que les plus gros navires seraient détournés du centre historique, mais les plans devaient prendre quatre ans pour entrer en vigueur.

Le ministre des transports dans les étoiles

Danilo Toninelli, ministre populiste du Mouvement 5 étoiles, ne pourra pas tenir son engagement. Malgré l’attention massive des médias, le ministre n’a en fait interdit aucun navire. Il n’a rien dit de plus que des projets lors d’une réunion du comité des transports.

Jusqu’à présent aucune loi n’interdit les navires. Il n’y a aucun décret. Le fait de déplacer l’accostage dans des ports « alternatifs » est actuellement impossible.

Un expert indique : «Tout touriste ayant déjà visité le Lido ou Chioggia sait que ces alternatives ne sont pas viables ». Des militants à Venise ont comparé l’idée du ministre de déplacer des chaises longues sur le Titanic.

Une bataille politique entre la Ligue du Nord et le Mouvement 5 étoiles …

Le maire de Venise, Luigi Brugnaro, a accusé Danilo Toninelli d’avoir fait obstruction à son projet de construction sur le port de Marghera. Néanmoins, le maire n’a pas non plus mené ce projet de façon intensive. Il faut reconnaître que le projet est très complexe puisqu’il faudrait percer un canal dans une zone très polluée.

Le premier ministre, Matteo Salvini (photo ci-dessus), malheureusement célèbre pour sa politique anti-migrant, a critiqué son ministre des transports. Il a indiqué : « Je comprends qu’une solution avait été trouvée et partagée, je comprends que quelqu’un a mis tout le monde autour d’une table, préparant une solution incluant quelques navires à Porto Marghera et un agrandissement d’un canal, mais que tout a été bloqué parce qu’un «non» est arrivé d’un ministère romain ». La lutte entre les deux partis au pouvoir va paralyser toute initiative.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY