Premiers signes de reprise du tourisme selon Mastercard

Ville de Raguse en Sicile ©Hervé Ducruet

Selon une analyse réalisée par Mastercard, la branche du voyage et des loisirs, sévèrement touchée par la pandémie, montre les premiers signes de reprise. L’étude « Travel Check-In: A Global Perspective» et le dernier «Recovery Insights » montre que le tourisme se rétablit plus rapidement en Italie, en Russie et en France.

L’Autriche suit à la quatrième place et l’Allemagne à la cinquième. Selon la société de cartes de crédit, les activités des consommateurs anonymes et agrégées dans l’ensemble du réseau Mastercard des pays du G20 ont été examinées.

L’étude a évalué les segments relatifs au voyage tels que les compagnies aériennes et l’hébergement, ainsi que les activités de loisirs comme les restaurants.

Bien que l’Italie ait été au cœur de la pandémie au début de cette année, sa forte culture de la restauration et son industrie touristique nationale étendue ont permis à l’Italie de se redresser plus rapidement que d’autres marchés, comme les États-Unis, le Brésil et l’Inde.

Winthrop – Washington State ©Herve Ducruet

L’économie mondiale montre les premiers signes de reprise et les tendances émergentes, qui se reflètent également dans le développement des dépenses liées à la consommation. Le passage à un rayon d’action plus restreint est particulièrement frappant, car les gens voyagent et consomment de plus en plus dans leur propre pays.

La propre région privilégiée

Les consommateurs comptent sur les moyens de transport locaux lorsqu’ils se déplacent. Alors que la part des locations de voitures en termes de dépenses totales de transport était encore de 9% en 2019, elle est passée à 17% au deuxième trimestre de cette année, soit presque le double.

Chateau Trifels © Rheinland Pfalz Tourismus GmbH – Dominik Ketz

En Allemagne et en Suisse, les voyages sans avion ont représenté environ trois quarts des dépenses de voyage au cours de la première semaine d’août.

Cette tendance à voyager dans sa propre région a également entraîné le développement de la location de solutions de micro-mobilité, comme les scooters et les vélos. L’augmentation des dépenses en essence suggère également que les gens quittent plus souvent la maison pour aller consommer à l’extérieur.

Voyages privés et petits hôtels

Les voyageurs optent de plus en plus pour des hôtels-boutiques plus petits. Le taux de reprise économique mondiale des petits hôtels individuels a récemment dépassé de plus de 50% celui des grands hôtels.

©Hervé Ducruet

Les voyages privés sont en grande partie responsables de la reprise: une analyse des dépenses effectuées avec des cartes privées par rapport aux cartes professionnelles montre que les dépenses pour les voyages privés en avion et la location de voitures sont plus élevées que pour les voyages professionnels et reviennent donc à la normale beaucoup plus rapidement.

« Les gens aiment voyager »

« Il ne fait aucun doute que les gens aiment voyager. Mais nous pouvons constater que leur façon de le faire s’est adaptée à la situation actuelle. Les dépenses pour l’essence, les repas au restaurant ou la location de vélos sont à nouveau en hausse. Cela montre qu’en dépit de la reprise économique, l’accent est mis sur les voyages dans le pays d’origine et sur les dépenses de voyage locales », commente Steve Sadove, Senior Adviser chez Mastercard.

(CD)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY