Première perte annuelle pour Emirates

Le Groupe Emirates a publié hier, mardi 15 juin 2021, sa première perte en plus de 30 ans. Celle-ci est le résultat d’une baisse considérable du chiffre d’affaires, intégralement imputable à l’impact des restrictions imposées sur les vols et les déplacements en raison de la pandémie de Covid-19 sur la totalité de l’exercice 2020-21.

La perte nette du Groupe Emirates, telle qu’elle ressort du Rapport annuel 2020-21, publié ce jour, s’inscrit à 22,1 milliards AED (5,4 milliards de francs), pour l’exercice clos le 31 mars 2021, à comparer avec un bénéfice net de 1,7 milliard AED (415 millions francs) l’année précédente.

Le chiffre d’affaires du Groupe ressort à 35,6 milliards AED (8,7 milliards francs), en baisse de 66% par rapport à l’exercice précédent. La trésorerie du Groupe s’établit à 19,8 milliards AED (4,8 milliards de francs), en recul de 23% par rapport à l’année dernière, en raison principalement de l’affaiblissement de la demande lié aux diverses restrictions imposées sur les déplacements et voyages, qui ont touché l’ensemble des divisions et principaux marchés du Groupe.

Effectifs réduits de 31%

Pour la première fois dans l’histoire du Groupe, des licenciements ont été mis en œuvre par toutes les divisions. En conséquence, les effectifs totaux du Groupe ont été réduits de 31%, à 75’145 collaborateurs, représentant plus de 160 nationalités.

Conservant une maîtrise stricte des coûts, à travers le Groupe, les engagements financiers ont été restructurés, les contrats renégociés, les processus réexaminés et les opérations consolidées. Les diverses initiatives de réduction des coûts ont permis de réaliser des économies estimées à 7,7 milliards AED (près de 1,8 milliard de francs) au cours de l’exercice.

© Emirates

Renouvellement de la flotte

En 2020-21, le Groupe a collectivement investi 4,7 milliards AED (1,1 milliard de francs) dans l’acquisition de nouveaux appareils, de nouvelles installations, de sociétés et des technologies les plus récentes pour se positionner pour la reprise et la croissance future.

Le Groupe a par ailleurs continué à allouer ses ressources au soutien des communautés, aux actions pour l’environnement et aux programmes d’incubation qui préparent les compétences et l’innovation qui soutiendront la croissance du secteur à l’avenir.

Emirates a pris livraison de trois nouveaux A380 au cours de l’exercice et a retiré 14 appareils plus anciens, dont neuf Boeing 777-300ER et cinq A380. Au total, le nombre d’appareils composant la flotte a été ramené à 259 avions à fin mars. L’âge moyen de la flotte d’Emirates demeure jeune, à 7,3 ans. Le carnet de commandes de 200 appareils demeure inchangé à ce stade.

Recul des performances

Les capacités totales d’Emirates en termes de transport de passagers et de fret ont diminué de 58% à 24,8 milliards de tonnes-kilomètres offertes (TKO) à fin 2020-21, sous l’impact des restrictions de vols et de déplacements liées à la pandémie, y compris une suspension de la totalité des vols de passagers décidée par le gouvernement des Émirats arabes unis à partir du 25 mars 2020 pour près de huit semaines.

Durant l’exercice, Emirates a réactivé son partenariat stratégique de partage de codes avec flydubai et a conclu des accords avec de nouveaux partenaires (TAP Air Portugal, FlySafair et Airlink en Afrique du Sud) afin de développer la connectivité mise au service de ses clients.

De zéro vol passagers programmé au début de l’exercice jusqu’à la desserte de plus de 120 destinations au 31 mars 2021, Emirates a démontré sa capacité à s’adapter et relever les défis, et la résilience de ses collaborateurs et de son modèle économique.

Chute de 88% du nombre de passagers

Emirates a transporté 6,6 millions de passagers (en baisse de 88%) en 2020-21, avec une capacité offerte diminuée de 83%. La compagnie a enregistré un coefficient d’occupation de 44,3% contre 78,5% en 2019-20, grâce notamment à un mix favorable de destinations, de tarifs et au maintien d’une demande robuste pour les sièges premium.

Le coefficient d’occupation et le revenu par passager-kilomètre transporté ne sont pas directement comparables avec ceux de l’exercice précédent, compte tenu de la situation atypique engendrée par la pandémie.

Les filiales en un coup d’œil

Emirates SkyCargo a enregistré des résultats spectaculaires grâce à sa capacité à répondre sans délai à la demande émergente dans un monde en mutation, générant 60 % du chiffre d’affaires total de la compagnie au transport.

La division Hôtellerie d’Emirates a enregistré un chiffre d’affaires total de 296 millions AED (81 millions USD), en recul de 49 % par rapport à l’exercice précédent, dans le contexte du trou d’air de l’activité et de la fermeture temporaire des installations pour cause de pandémie.

L’impact de la pandémie de Covid-19 a été ressenti par la totalité des activités de Dnata, qui enregistre en 2020-21 pour la première fois une perte de 1,8 milliard AED (440 millions de francs). Ce résultat recouvre notamment une provision pour dépréciation de goodwill et autres actifs incorporels de 766 millions AED (187 millions de francs) pour l’ensemble des divisions.

Avec la réduction des vols et des déplacements à l’échelle du globe, le chiffre d’affaires total de Dnata a chuté de 62% à 5,5 milliards AED (1,3 milliards de francs). L’international représente 62% du chiffre d’affaires de Dnata.

Le chiffre d’affaires de la division Aéroports internationaux a reculé de 43%, pour atteindre 2,3 milliards AED (562 millions de francs), reflétant l’impact général de la pandémie mondiale sur l’ensemble des marchés. Les activités dans les aéroports internationaux demeurent le principal segment d’activité de Dnata par la contribution au chiffre d’affaires.

Dnata a continué à remporter de nouveaux contrats en 2020-21. En Australie, l’entreprise assure désormais la manutention au sol pour Qantas dans la plupart des grands aéroports et GTA Dnata, sa coentreprise au Canada a signé un contrat de manutention au sol de cinq ans pour des services piste, passagers et entreposage de fret à l’aéroport Vancouver International Airport.

(CD)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY