Poutine, sauveur du tourisme turc et égyptien…

Les russes ont été isolés politiquement par les États-Unis et l’Europe. Ce sujet est largement commenté par les journaux spécialisés. En attendant, le tourisme et la diplomatie russe font bon ménage pour sauver le tourisme en Turquie, et celui de l’Égypte. Hormis des effets de propagande, il doit y avoir quelques réalités. Nous en serions heureux pour les professionnels du tourisme.

Malgré un missile envoyé par l’armée turque, le business continue

On se souvient qu’un bombardier russe avait été abattu sur le territoire turque. Le refroidissement des relations turco-russes avait durer quelques mois. Les intérêts économiques et stratégiques sont bien plus importants et les affaires ont repris rapidement.

En Juin, après le début d’un processus de normalisation des relations entre Moscou et Ankara, le président russe a supprimé les restrictions sur les voyages organisés vers la Turquie.

350.000 vacanciers russes en Turquie d’ici la fin de l’année

C’est un programme soutenu qui attend Antalya. Ils devraient recevoir pas moins de antalya_marina550 vols charters en provenance de la Russie d’ici fin Octobre.

Selon des informations officielles, le nombre de touristes russes qui viennent à Antalya devrait atteindre environ 6 millions cette année.

Les charters arriveraient de plusieurs villes russes

L’aéroport de Moscou Domodedovo a annoncé que 2.140 passagers ont volé en Turquie en seulement trois jours du 5 septembre au 8 septembre, en soulignant que les avions avait un coefficient de remplissage de 100%. C’est très précis, presque trop…

Il y a actuellement 123 vols réguliers et 63 vols charters en provenance de Russie vers la Turquie.

1280px-turkish_airlines_-_airbus_a320-232_-_tel_aviv_ben_gurion_-_tc-jpa-1234Pendant ce temps, Turkish Airlines aurait augmenté le nombre de vols quotidiens à destination de Moscou.

Les vols ne concernent pas uniquement Moscou mais également :Saint-Pétersbourg, Kazan, Oufa, Yekaterinburg, Stavropol, Astrakhan, Sotchi, Rostov et Novosibirsk.

Bref la Russie part à l’assaut de la Turquie et c’est assez surprenant. Il s’agit d’un atout que peut offrir les russes à la Turquie en panne de tourisme.

Les touristes russes préfèrent Antalya

Les hôtels tout compris seraient à nouveau les lieux de vacances préférés pour les touristes russes qui ont déferlé sur Antalya après une interdiction de 8 mois. La oti-holdingmoyenne de séjour serait comprise entre 9 et 11 jours.

Une nouvelle encore surprenante : une entreprise «russo-turque» voudrait bousculer le marché allemand

OTI Holding (basé à Istanbul) et Anex Tour (grand TO en Russie) envisageraient de commercialiser des forfaits vers la Turquie et vers l’Égypte à des clients allemands.

Ils ont débauché de grosses pointures en Allemagne. Plusieurs professionnels venant notamment de chez Thomas Cook ont rejoint Anex Tour à Düsseldorf.

Anex Tour est propriétaire d’AzurAir

Anex Tour, qui est propriétaire de la compagnie aérienne charter russe Azur Air possède 17 appareils. Le groupe possède également plusieurs hôtels. Le groupe est entrain de demander une licence d’exploitation afin d’offrir des vols au départ azur-aird’Allemagne.

Anex Tour est un tour opérateur majeur en Russie spécialisé dans les vacances en Turquie.

OTI Holding est un groupe turc spécialisé sur le marché russe

Le groupe OTI commercialise à travers les marques Corail et Sunmar. Il est également présent sur le marché polonais et plusieurs autres en Europe orientale,. Le groupe aurait une compagnie charter, Royal Flight, huit hôtels et agences réceptives en Turquie et en Égypte.

Ce regroupement entre Anex Tour et OTI pourrait bien ennuyer les grands acteurs du tourisme en Allemagne, si ces informations sont bien confirmées. Ces grandes manœuvres ne peuvent pas nous faire oublier qu’au classement des droits de l’homme, les chefs d’état de ces deux pays ne sont pas bien placés. Mais qui s’en soucie ?

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY