Pourquoi une bataille stratégique autour d’une participation dans TAP Air Portugal ?

Les médias portugais avaient émis l’hypothèse qu’il y avait plusieurs sociétés en lice pour la participation, dont Air France-KLM et IAG. On peut désormais ajouter Lufthansa et United Airlines. Pourquoi une telle frénésie autour d’une compagnie aérienne déficitaire ?

Il est clair que David Neeleman souhaite vendre

David Neeleman qui a fondé JetBlue et Azul souhaite revendre sa participation de 45% au capital de TAP car il n’a pas de bons rapports avec le gouvernement portugais et d’autre part, il va lancer prochainement une nouvelle compagnie aérienne, nommée Breeze, aux États-Unis.

TAP Air Portugal perd de l’argent

David Neeleman veut sortir de son conflit avec le gouvernement portugais. Il souhaitait initialement que la compagnie soit cotée en bourse, ce que ne voulaient pas les autorités portugaises.

Par ailleurs, la compagnie a eu à nouveau des pertes en 2019, à hauteur de plus de 100 millions d’euros. Il a donc pris la décision de se retirer de la compagnie aérienne.

Quel enjeu pour Air France/KLM ?

Delta, le partenaire et actionnaire d’Air France-KLM, est entré dans le groupe sud-américain Latam, et IAG a prévu de racheter Air Europa.

En prenant la participation dans TAP, le groupe franco-néerlandais pourrait bloquer Lufthansa, notamment sur l’Amérique Latine et accueillir la compagnie portugaise au sein de Skyteam.

Air France-KLM aurait tout de même un problème, à savoir qu’il a déjà deux Etats au sein de son capital qui se regardent déjà en chien de faïence.

Lufthansa – United Airlines pourraient l’emporter

TAP est très bien placée sur l’Amérique latine. Au début de l’année, la compagnie aérienne a signé un accord de partenariat avec Azul pour accroître la connectivité entre l’Europe et le Brésil.

TAP a également annoncé un partage de code élargi avec son partenaire de Star Alliance, Avianca, renforçant encore son réseau en Amérique latine. La compagnie aérienne a annoncé son intention d’augmenter de 200 000 le nombre de touristes européens au Brésil.

Avec le soutien de Lufthansa et United, elle pourrait y parvenir plus tôt que prévu. United ne veut pas se laisser dépasser par Delta Airlines en Amérique Latine. Un investissement dans TAP serait une étape important pour United mais également pour Lufthansa.

TAP Air Portugal progresse en nombre de passagers

Sur 2019, la compagnie portugaise a transporté 17,1 millions de passagers, soit une augmentation de 8,2% sur un an. En effet, depuis 2015, date à laquelle David Neelman et Atlantic Gateway ont pris une participation de 45%, la compagnie aérienne a constaté une croissance de 60% du trafic passagers.

La compagnie perd de l’argent mais les améliorations sont constantes grâce notamment à l’âge moyen de sa flotte long-courrier qui est passée de 15 à 3,9 ans seulement.

Si l’affaire se fait avec Lufthansa et United, le consommateur ne gagnera rien… au contraire

Il est important de comprendre la position de TAP Air Portugal sur le marché. Le transporteur a choisi de proposer des tarifs incroyablement raisonnables en classe économique et en classe affaires sur les vols transatlantique. Une position bien différente de ce que proposent Lufthansa et United.

A suivre

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY