Pourquoi un tel bouleversement chez Expedia ?

Après le départ surprise de Dara Khosrowshahi chez UBER, on assiste à de nouveaux départs au sommet de la société. Il faut bien dire que les résultats financiers de ces derniers mois n’étaient pas à la hauteur de ce qu’attendaient les actionnaires. Cependant, le groupe est toujours bénéficiaire et garde la pole position des agences de voyages en ligne. Donc, que se passe-t-il vraiment ?

Expedia est contrôlé par un « tueur »

Barry Diller, 77 ans, est un homme d’affaires américain spécialisé dans les médias. Il dirige IAC/InterActiveCorp et le groupe Expedia. Il est marié avec la Diane von Fürstenberg.

Les médias surnomment Barry Diller : « The Killer Dillers ». Il faut reconnaitre que nombre de patrons qu’il a viré, se sont retrouvés dans d’autres postes plus importants. Un des plus récents est Dara Khosrowshahi qui est devenu patron d’Uber.

Barry Diller est maître chez Expedia

Expedia a été fondée en tant que division de Microsoft en octobre 1996. En 2001, Barry Diller via InterActiveCorp a acquis une participation majoritaire dans la société pour un montant estimé à 1,5 milliard de dollars. Il exerce une influence directe sur les activités de la société. Il a d’ailleurs annoncé vouloir se renforcer à nouveau au capital d’Expedia.

Une succession de rachats

En décembre 2011, Barry Diller a revendu TripAdvisor qui était dans le groupe Expedia. Le 21 décembre 2012, Expedia rachète le comparateur Trivago. En 2014, Expedia a acquis l’australien Wotif.com. En janvier 2015, Expedia a acquis Travelocity auprès de Sabre et ensuite a acquis Orbitz. Toujours en 2015, Expedia a acheté HomeAway

Le récent PDG d’Expedia vient de démissionner

Mark Okerstrom qui avait remplacé Dara Khosrowshahi, il y a deux ans, vient de démissionner brusquement du géant des voyages en ligne basé à Seattle. Son directeur financier, Alan Pickerill, a suivi. Mark Okerstrom était chez Expedia depuis de nombreuses années.

Une réorganisation contestée par l’actionnaire

La réorganisation visait à aider les marques d’Expedia à mieux tirer parti de la taille du groupe. Mark Okerstrom avait créé trois nouveaux groupes organisationnels supervisés par le président actuel du commerce électronique, Tucker Moodey; le président de Vrbo, John Kim; et président de Cyril Ranque, partenaire de l’hébergement.

Aman Bhutani, président de groupe de la marque Expedia, qui a supervisé les activités de voyage en ligne de la société, notamment Travelocity, Orbitz et la marque phare Expedia, est parti en juillet dernier.

Le cours de bourse en baisse

Mais le titre est en baisse de plus de 20% depuis le début novembre lorsque la société a publié les résultats décevants du troisième trimestre », a mentionné Diller. Les revenus d’Expedia ont tout de même augmenté de 9% à 3,56 milliards de dollars au troisième trimestre.

Les revenus ont toutefois été inférieurs aux attentes, tout comme les bénéfices, qui ont diminué de 7% par rapport à l’année précédente. L’action Expedia s’est retrouvée en hausse de 7% suite au départ de Mark Okerstrom. Cependant, Mark Mahaney, analyste de RBC Capital, a déclaré qu’il était moins optimiste à propos d’Expedia étant donné que l’équipe de gestion est aujourd’hui incertaine.

Barry Diller s’explique

I a indiqué : « Cette réorganisation, bien que conceptuelle, a entraîné une perte de concentration de nos activités actuelles, conduisant à des résultats décevants pour le troisième trimestre et à des perspectives médiocres à court terme ». Le Conseil d’administration a exprimé son désaccord sur cette perspective, ainsi que sur la vision de la direction sortante en matière de croissance, persuadé que la Société pourrait accélérer sa croissance en 2020.

Cette divergence a nécessité un changement de direction. Dans un message adressé aux employés, Barry Diller, président du conseil d’administration et le vice-président, Peter Kern, directeur d’Expedia, superviseront l’équipe de direction de l’OTA, gérant les opérations quotidiennes, tandis que le conseil d’administration recherchera une solution à ces départs.

Il est bien possible, qu’au-delà du départ du patron d’Expedia et du directeur financier, nous assistions à d’autres bouleversements. La vente d’Expedia ? Le rachat de nouvelles marques…

A suivre.

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY