Pourquoi Emirates réduira ses vols de 25% en Avril et Mai ?

On peut s’étonner qu’un aéroport comme Dubaï international oblige sa compagnie nationale à réduire le nombre de ses fréquences pendant presque deux mois. Non ?

Fermeture de la piste d’atterrissage sud

La réduction des vols de 45 jours à Dubaï aura lieu du 16 avril au 30 mai. La compagnie aérienne a déclaré que les limitations imposées aux vols signifiaient que beaucoup seraient annulés ou modifiés. Cela entraînerait la non utilisation de 48 appareils d’Emirates et une réduction de 25% du nombre de vols.

Dubaï International : le 1er au monde en vols internationaux

Dubai International aurait conservé sa position d’aéroport le plus important au monde pour les passagers internationaux pour la quatrième année consécutive. Le trafic en 2017 aurait été de 88,2 millions de passagers, selon le rapport annuel sur le trafic publié par l’opérateur Dubai Airports. L’Inde a continué de dominer le marché en tant que principal pays de destination avec plus de 12 millions de passagers en 2017.

Seulement deux pistes à Dubaï International

On peut s’étonner qu’un aéroport aussi important n’ait que deux pistes d’atterrissage et de décollage. Mais, pour information, Londres Heathrow n’a pour le moment que deux pistes également. Mais ce grand aéroport anglais n’aura vu passer que 78 millions de passagers (aussi bien en court-moyen et long-courrier).

Quatre pistes à Roissy CDG …. Mais …

CDG qui se veut être une vitrine aéroportuaire en France possède quatre pistes. C’est géant. Mais le nombre de passagers qui passent par CDG sont moins nombreux qu’à Dubaï et qu’à Londres Heathrow. Le chiffre annoncé est de 69,5 millions de passagers en 2017. On a du mal à comprendre.

Pour Emirates le programme 2019 n’est pas uniquement axé sur l’expansion.

Emirates va supprimer ou suspendre certains vols insuffisamment rentables et augmenter les fréquences certaines destinations. La compagnie aérienne émiratie se veut être souple et elle peut décider de modifier son programme en fonction de l’évolution des marchés.

La compagnie aérienne suspendra les vols EK 418/419 entre Bangkok et Sydney à partir du 1er juin, mais continuera à desservir la plus grande ville d’Australie avec trois vols quotidiens sans escale vers Dubaï. La compagnie suspendra également son deuxième service quotidien à Perth à partir du 31 mars et mettra fin à un vol en correspondance à destination de Santiago du Chili via Sao Paulo à partir du 1er juin.

Du côté positif, Emirates prévoit une augmentation du nombre de vols vers l’Europe en « haute saison » entraînera l’ajout de services à Athènes, Rome, Stockholm et Zagreb, en Croatie. Les capacités supplémentaires à destination de Stockholm bénéficieront d’un double service quotidien (avec un 777) en juillet et août tandis que Zagreb bénéficiera d’un quotidien (avec un 777) du 26 mars au 31 octobre, réduit à quatre fois par semaine pendant la fermeture de la piste.

Parmi les destinations africaines à stimuler, citons Casablanca, qui obtiendra un deuxième vol à compter du 1er juin, et Abuja, au Nigéria, qui verra trois vols supplémentaires par semaine à partir du 1er juin pour assurer un service quotidien. Il y aura également une augmentation des services au Ghana et au Sénégal.

Emirates va prendre de nouveaux appareils en 2019

En ce qui concerne les changements de flotte, la compagnie aérienne a annoncé qu’elle prendrait six nouveaux Airbus A380 en 2019 et mettrait sept Boeing 777 à la retraite. La compagnie aérienne a réceptionné son dernier B777-300ER en novembre 2018 et commencera à recevoir les B777X en 2020.

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY