Pourquoi Colony Capital se retire de l’hôtellerie ?

Colony Capital est un des actionnaires d’Accor Invest. Cette société d’investissements a été à l’origine de la nouvelle stratégie du groupe Accor. Elle avait placé un de ses collaborateurs, Sébastien Bazin, à la tête du groupe Accor et qui conduit l’entreprise encore aujourd’hui avec les difficultés actuelles liées au Covid19.

Colony Capital vend un portefeuille d’hôtels

Colony Capital a vendu un portefeuille d’hôtels d’une valeur de 2,8 milliards de dollars à la société immobilière Highgate. Après des décennies, Colony Capital se retire de l’hôtellerie et souhaite désormais se concentrer sur les investissements dans les branches de l’économie qui concernent la numérisation.

Il s’agirait d’une cession de 197 hôtels

Dans le cadre de la transaction avec Highgate, Colony transférera cinq des six portefeuilles d’hôtels et une participation d’environ 55% dans le portefeuille THL avec un total de 22 676 chambres dans 197 propriétés hôtelières. Un sixième portefeuille d’hôtels Colony est en cours d’administration et est exclu de la transaction.

Des dettes suite à la mauvaise santé des hôtels

Colony Capital a indiqué que les sociétés de son portefeuille avaient fait défaut sur 3,2 milliards de dollars de dettes garanties sur des hôtels et des propriétés liées à la santé.

Le PDG de Colony Capital, Tom Barrack, a déclaré que la société a entamé des discussions avec des conseillers pour évaluer des alternatives stratégiques et financières afin de maximiser la valeur de ses actifs d’accueil. On sait aujourd’hui, que la société financière veut sortir de l’hôtellerie qui est en grande difficulté suite à la pandémie.

Une chute de 45% sur le revenus nets

Tom Barrack a déclaré aux analystes que le segment de l’immobilier hôtelier du groupe avait vu le chiffre d’affaires du portefeuille de diminuer de 18% sur l’année pour le premier trimestre et que le NOI (Net Operating Income) avant la réserve FF&E chutait de 45% par rapport à la même période l’année dernière, principalement en raison des impacts économiques du COVID-19 dans le portefeuille hôtelier en mars.

Colony Capital veut retrouver des liquidités

Barrack a déclaré : « C’est un autre type de crise. Nous ne sommes pas préoccupés par la solvabilité de notre entreprise. Nous sommes préoccupés par la liquidité de notre entreprise. La liquidité est l’élixir magique pour garantir une option à long terme. »

AccorInvest veut lever 500 millions d’euros

La semaine dernière, AccorInvest a déclaré qu’il ne prévoyait pas de solliciter un soutien via le programme de prêts garantis par l’État du gouvernement français. L’entreprise a signalé qu’elle était en pourparlers pour lever jusqu’à 500 millions d’euros.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY