©Ponant Stirling Design International

Ponant a dévoilé son futur brise-glace de croisière, une première mondiale qui verra le jour en 2021. Ce nouveau bateau sera le plus imposant mais aussi le plus coûteux de sa flotte : quelque 270 M€.

Ce sera un vrai brise-glace, conçu pour les croisières d’expédition « ultimes ». il pourra casser une épaisseur de glace allant jusqu’à 2.5 mètres et devra notamment pouvoir amener ses passagers jusqu’au pôle nord géographique à travers les glaces de l’océan Arctique, ou encore des lieux encore inaccessibles pour les touristes comme la mer de Ross.

Toutes les cabines avec balcon !

©Ponant Stirling – Nicolas DUBREUIL.jpg

Long de 150 mètres pour une largeur de 28 mètres, le navire pourra accueillir 270 passagers dans ses 135 cabines et suites, toutes avec balcon privatif.

Il comptera deux restaurants panoramiques, un grill, différents bars et salons, un centre de bien-être et même, malgré les températures prévisibles, une double piscine extérieure à l’arrière.

Il embarquera aussi deux hélicoptères pour permettre aux croisiéristes d’apprécier le paysage polaire depuis le ciel ou d’accéder à des sites terrestres plus éloignés ou difficiles d’accès depuis le littoral.

En été, le Ponant Icebreaker se frayera un passage en profitant de la formation de chenaux naturels. Mais il devra aussi pouvoir ouvrir son propre passage et être suffisamment robuste au cas où il devrait rester bloqué sur des périodes plus ou moins longues.

©Ponant Stirling Design International

Des concessions à l’environnement et à la science

L’annonce de ce nouveau navire suscite beaucoup d’enthousiasme, mais aussi, dans le même temps, un certain nombre de questions sur le plan environnemental et la pertinence de développer une activité touristique dans les derniers sanctuaires naturels de la planète. (Voir la vidéo de Ponant à la fin de l’article…)

Alors, concession à l’environnement, le bateau sera propulsé grâce au gaz naturel liquéfié et à l’électricité, avec des batteries d’appoint, des technologies déjà éprouvées sur différents types de navires récents. Par ailleurs, le navire sera doté d’un laboratoire mis à la disposition de scientifiques pour des missions océanographiques, offrant un soutien logistique à la communauté scientifique.  (Source : Mer & Marine)

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY