P&O Ferries gâte ses passagers cet été

Un beau soleil a marqué les premiers jours des vacances d’été. Le moment idéal pour P&O Ferries de mettre en avant les dernières nouveautés et donner un coup de boost supplémentaire à l’expérience vécue par les passagers à bord de chacun de leurs bateaux.

Le restaurant à la carte « The Brasserie » proposera un nouveau menu estival, mettant l’accent sur les ingrédients frais et produits localement. De plus, P&O Ferries réaménage l’ensemble de ses boutiques pour élargir son offre de cadeaux souvenirs.

Bien plus que la mer dans l’assiette

P&O Ferries est fier de l’affirmer : dès qu’un passager pose un pied sur un bateau, ses vacances commencent.  Mais si elles sont synonymes de découverte de spécialités locales, attention à ne pas réduire la gastronomie britannique aux célèbres « fish & chips » ! La carte estivale de « The Brasserie » en est la preuve.

Toutes les papilles y trouveront leur bonheur : de la planche apéritive méditerranéenne au gâteau opéra au chocolat, en passant par l’halloumi burger végétarien, le grill ou la pizza végétalienne (cliquez ici pour voir le menu complet). Le dénominateur commun de tous ces plats ? Des produits frais et locaux, cultivés autant que possible en Grande-Bretagne.

Des souvenirs pour tous les goûts

Qui dit vacances, dit souvenirs. À la mi-juin, P&O Ferries a ouvert la première boutique de souvenirs entièrement rénovée à bord du Spirit of Burgundy, l’un des navires de la ligne Douvres-Calais. Toutes les boutiques à bord des navires seront renouvelées prochainement.

P&O Ferries compte y déployer un mix de marques locales et internationales, à des prix très compétitifs. La vaste gamme de produits comprend des produits de beauté, des snacks, des spiritueux, du tabac, des vêtements et des accessoires. Bref, les passagers trouveront sans aucun doute ce qu’ils cherchent pour faire plaisir à tout le monde une fois rentrés à  la maison !

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY