Pleins feux sur les mariages indiens !

Au début de l’automne, le Hard Rock Hotel Cancún organisait un séminaire spécial sur les mariages indiens (South Asian weddings). Drôle d’idée que d’axer une formation sur un segment de marché si pointu ? « C’est un marché important et beaucoup plus lucratif qu’on le croit », objecte Cynthia Cantin, directrice du développement des affaires pour le groupe hôtelier AIC.

Se distinguant considérablement des mariages traditionnels, les mariages indiens ont leurs propres exigences, explique Mme Cantin. « Ils impliquent souvent de gros groupes pouvant atteindre 300 ou 400 personnes et les festivités peuvent durer 5 jours. Ces célébrations exigent beaucoup donc d’espace. Et la nourriture servie aux convives doit s’inscrire dans la tradition sud-asiatique. »

Hard Rock Hotels n’est pas la seule chaîne à accueillir des mariages indiens« Mais nous ressortons du lot, assure Cynthia Cantin. Nous avons vraiment développé une expertise et adapté notre offre pour satisfaire cette clientèle particulière. Au Mexique par exemple, nous avons recruté un chef indien pour ces mariages. Nous faisons d’importants efforts pour nous différencier de la compétition dans ce segment du marché, car c’est vraiment une belle clientèle, lucrative, qui dépense beaucoup à destination. »

Cette belle clientèle, la directrice du développement des affaires d’AIC reconnaît néanmoins qu’elle est plus difficile à trouver sur le marché québécois. « Actuellement, la réponse que nous obtenons à Montréal ne se compare absolument pas à celle que nous avons à Toronto ou à Vancouver, dit-elle. À elle seule, la région de Toronto génère 60 % de la demande canadienne pour les mariages indiens. Il faut dire que la communauté d’origine sud-asiatique y est très importante. »

Comme le marché québécois tire de l’arrière par rapport au reste du Canada dans le créneau des mariages indiens, son potentiel de croissance est donc très élevé, s’encourage Cynthia Cantin. Tourisme Plus a assisté au séminaire intitulé Ishq Rocks WOW Specialist (ishq veut dire passion amoureuse en hindi) au Hard Rock Hotel Cancún afin de mieux comprendre de quoi il en retourne.

Soulignons d’emblée qu’un séminaire complet sur les mariages indiens n’est pas un exercice superflu compte tenu des nombreuses déclinaisons culturelles et religieuses qu’ils peuvent impliquer; compte tenu aussi de leur terminologie complexe pour les non-initiés.

« Même les jeunes membres des communautés concernées – ceux qui sont nés en Amérique et/ou qui forment des couples mixtes – peinent parfois à s’y retrouver dans les rituels. Ils souhaitent poursuivre la tradition sans nécessairement savoir ce que tout ça implique », expliquait Nirali Shah, spécialiste du programme.

« Mais je dis aux agents de voyage de ne pas paniquer! Chez Hard Rock, nous développons ce marché en plein essor depuis 8 ans. Aujourd’hui, nous avons une grosse équipe à Miami, formée pour soutenir les agents de voyage et leurs clients qui souhaitent un mariage indien », précisait-elle.

Hard Rock Hotels a aussi développé un programme de spécialistes spécifiquement pour les mariages indiens. Pour savoir comment on devient Ihhq WOW Specialist, on peut consulter le site allinagents.com.

À destination, Hard Rock Hotels fait affaire avec des fournisseurs externes locaux, habitués aux mariages indiens, et pouvant offrir les services adaptés : DJ, maître de cérémonie, maquillage au henné… Au Mexique, c’est l’agence spécialisée Latin Asia qui conçoit les décors des mariages indiens pour Hard Rock. Cette agence propose une plateforme en ligne (www.indianweddingscancun.com) présentant un plan de travail pour faciliter l’organisation de mariages indiens.

QUELQUES PARTICULARITÉS

L’appellation mariages indiens ou sud-asiatiques peut englober de cérémonies des rites hindou, pakistanais, ismaïlien, sikh, voire chrétien. Habituellement, ces mariages présentent les particularités suivantes :

  • s’étalent sur plusieurs jours ; 
  • comprennent plusieurs événements différents (ou étapes) avant, pendant et après la cérémonie officielle ; 
  • regroupent souvent un nombre élevé d’invités;
  • sont célébrés en présence des membres de plusieurs générations (des petits enfants aux grands-parents)
  • se déroulent dans des décors qui peuvent être simples dans leur structure, mais ultra-flamboyants de couleurs et textures;
  • le feu et les fleurs fraîches sont des éléments incontournables de ces décors.

Parmi les événements pouvant être proposés durant les jours précédant la cérémonie, mentionnons…

  • la soirée de bienvenue : premier véritable rassemblement des invités;
  • Mehndi : une séance de maquillage au henné des mains et pieds de la future mariée – et parfois aussi des membres de sa famille;
  • Sangeet : une grande fête avec musique et danse la veille de la cérémonie;
  • Garba : danse en rond autour d’une lampe ou d’une image ou statue de la déesse Shakti;
  • Pithi/Haldi/Maiya/Vatna : fête amusante où futurs époux sont séparés et où les invités badigeonnent visage, mains et jambes des futurs mariés avec une pâte à base notamment de curcuma, de farine de pois chiche et d’eau de rose;
  • Grahshanti/Ganesh Puja/Saatak : prière au dieu Ganesh.

Parmi les pouvant être proposés durant les jours suivant la cérémonie, soulignons :

  • Rukhsati : moment intime pour les nouveaux époux;
  • Cocktail Hour : banquet avant la réception;
  • Valima/Sitara : réception d’un mariage islamique;
  • Réception : un gros party de fin de soirée à l’occidentale avec musique et piste de danse.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY